Social : les dossiers sensibles qui pourraient marquer le début du quinquennat Macron

Une série de faillites ou de plans sociaux pourrait-elle marquer les premiers jours de la présidence Macron ? Réponse de Jean-Paul Chapel en plateau.

Une série de faillites ou de plans sociaux pourrait-elle marquer les premiers jours de la présidence Macron ? En ce moment même, le plan social de Whirlpool menace 300 emplois. Le candidat Emmanuel Macron s'est engagé sur des mesures d'accompagnement des salariés licenciés telles que les formations ou les reclassements. "La fermeture d'une partie des magasins Tati est imminente aussi. 500 emplois devraient être supprimés et c'est l'avocat des salariés, un certain Thomas Hollande, fils de l'ancien président, qui compte bien interpeller le nouveau président sur ce dossier", explique Jean-Paul Chapel sur le plateau de France 2.

5e plan social pour Vivarte

Un peu plus tard, il y aura les restructurations d'Arc International. "L'usine de cristal dans le Pas-de-Calais risque le défaut de paiement en juin. 5 500 emplois sont concernés. L'ancien ministre Macron avait organisé un premier sauvetage en 2015 avec un repreneur américain. Vivarte, le groupe de textiles et chaussures, en est à son 5e plan social. 900 emplois vont être supprimés. Un démantèlement complexe qui prendra du temps", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République Emmanuel Macron sur les Champs-Elysées, le 14 mai 2017 à Paris.
Le président de la République Emmanuel Macron sur les Champs-Elysées, le 14 mai 2017 à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)