Cet article date de plus d'un an.

Reportage "Vous êtes des Français extraordinaires" : pour les fêtes, Emmanuel Macron rend visite aux troupes du porte-avions "Charles-de-Gaulle"

Le président de la République a rejoint en mer Rouge, lundi, les troupes françaises à bord du porte-avions "Charles-de-Gaulle" pour la traditionnelle fête de Noël. Emmanuel Macron n’avait pas pu le faire en 2021 et cette fois, il s'agit du premier Noël depuis le début de la guerre en Ukraine.
Article rédigé par France Info - Paul Barcelonne et Eric Audra
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Emmanuel Macron prononce un discours à bord du porte-avions Charles de Gaulle, le 19 décembre 2022. (FRANCEINFO)

Quelque part en mer Rouge, Emmanuel Macron s'offre une arrivée en hélicoptère à bord du porte-avions Charles-de-Gaulle, lundi 19 décembre. Les marins sont au garde à vous dans le hangar, le chef de l'État salue et félicite les militaires Français : "Du chien jaune au battle watch captain, du pilote de Hawkeye à l'atomicien, du PC de forces navales à la souillarde… Quelles que soient donc vos missions, vos attributions, vos fonctions, vous êtes des Françaises et des Français extraordinaires."

Le chef de l'État salue "l'esprit d'équipage" de tous ceux qui "affrontent le risque" et entretiennent "ce rapport particulier à l'existence". Un discours qui a eu lieu deux étages sous le pont d'envol, là où sont catapultés tous les jours, une vingtaine de Rafale notamment en direction du flanc est de l'Europe. "Et je vous félicite à ce sujet pour le professionnalisme dont vous avez su faire preuve lors des différentes interactions avec les aéronefs et les bâtiments russes au comportement quelquefois inamicaux", ajoute le chef de l'État.

Un porte-avions "pour faire passer un message"

La guerre en Ukraine est dans l'esprit du président. Il s'agit du premier Noël depuis le début du conflit. Le premier Noël aussi pour Emmanuel Macron avec des forces en mer à bord du seul porte-avions à propulsion nucléaire en Europe. À bord, 1 800 marins et 40 corps de métiers différents, qui parcourent 1000 kilomètres par jour. La mission Antarès a quitté la rade de Toulon le 15 novembre. "Un porte-avions avec des avions armés et qui constitue une force de supériorité, forcément, est là aussi pour faire passer un message, explique Sébastien Martinot, commandant du porte-avions Charles-de-Gaulle. C'est le signalement que la France est capable de déployer cette force pour défendre le droit international, pour défendre la France, ses intérêts et les alliances : l'Otan, l'Union européenne."

"Ça ne veut pas dire justement montrer les muscles pour provoquer, ce n'est pas l'idée. C'est opérer, apprendre à opérer, dans des zones particulières comme aujourd'hui en mer Rouge. De ce fait, démontrer notre crédibilité."

Sébastien Martinot, commandant du porte-avions "Charles-de-Gaulle"

à franceinfo

Pour Emmanuel Macron, c'est l'occasion d'envoyer un message politique : à l'heure du retour de la guerre en Europe, la France reste un grand pays, armé, et donc prêt à se défendre.

Emmanuel Macron sur le porte-avions Charles de Gaulle pour les fêtes - Paul Barcelone

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.