Remaniement : la conseillère presse de l'Elysée Sibeth Ndiaye devient porte-parole du gouvernement, Amélie de Montchalin et Cédric O nommés secrétaires d'Etat

Sibeth Ndiaye remplace Benjamin Griveaux au porte-parolat du gouvernement, tandis qu'Amélie de Montchalin s'empare des Affaires européennes et Cédric O du numérique.

La conseillère presse de la présidence de la République, Sibeth Ndiaye, le 18 mai 2017 sur le perron de l\'Elysée.
La conseillère presse de la présidence de la République, Sibeth Ndiaye, le 18 mai 2017 sur le perron de l'Elysée. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Le remaniement ministériel attendu depuis les départs de Nathalie Loiseau, Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi a été dévoilé par l'Elysée, dimanche 31 mars. Principale surprise de ce remaniement : l'entrée au gouvernement de la conseillère presse d'Emmanuel Macron à l'Elysée, Sibeth Ndiaye. 

La députée Amélie de Montchalin devient secrétaire d'Etat chargée des affaires européennes en remplacement de Nathalie Loiseau. Quant à Cédric O, jusqu'à présent conseiller économique à l'Elysée et à Matignon, il devient secrétaire d’État à Bercy, chargé du numérique, en remplacement de Mounir Mahjoubi.

Sibeth Ndiaye, une communicante de combat

Connue pour son franc-parler et son langage souvent cru, Sibeth Ndiaye, 39 ans, nouvelle porte-parole du gouvernement en remplacement de Benjamin Griveaux, fait partie du cercle proche du chef de l'Etat Emmanuel Macron. Elle fait partie des "Mormons", ce petit groupe de quadras et trentenaires qui ont accompagné Emmanuel Macron dans sa quête de l'Elysée, mais qui ces derniers mois sont partis l'un après l'autre, à l'instar du secrétaire d'Etat Benjamin Griveaux, et des conseillers Ismaël Emelien et Sylvain Fort.

Sa nomination surprise est une récompense éclatante pour celle que beaucoup donnaient partante de l'Elysée, pour cause de choix de communication contestés et de chute du président dans les sondages. Cette franco-sénégalaise est entrée à l'Elysée avec le président de la République en tant que conseillère pour la presse, après avoir occupé la même fonction quand il était ministre de l'Economie.

Amélie de Montchalin, l'ex-députée à la main de fer

Elle succède au gouvernement à Nathalie Loiseau, devenue tête de la liste commune à LREM et ses alliés en vue des élections européennes du 26 mai. La désormais ex-députée de l'Essonne, nouvelle secrétaire d'Etat aux affaires européennes sera notamment chargée du lourd dossier du Brexit, plus que jamais dans l'impasse.

Cheffe de file des commissaires LREM aux Finances ("whip" dans le vocabulaire En Marche repris de la chambre des Communes britannique), elle s'est illustrée lors du premier marathon budgétaire du quinquennat, alliant expertise et défense politique des choix de l'exécutif, au point d'être saluée même par les oppositions. Son nom était régulièrement cité lors des remaniements.

Cédric O, un spécialiste au numérique

"Cette nomination est une forme de continuité de l'action menée depuis 2017 puisque je suivais les dossiers du numérique à l'Elysée", a réagi Cédric O, ancien conseiller économique qui remplace Mounir Mahjoubi au Numérique. "C'est un poste avec de grands enjeux pour la France sur lesquels il faut être efficace et obtenir des résultats à court terme".

Il compte pour cela sur l'avantage d'avoir "rencontré énormément d'acteurs du secteur au niveau national comme international", notamment en organisant à Paris en mai 2018 le sommet TechForGood, un appel aux grandes entreprises de haute technologie à mettre leur puissance au service des "biens communs" (éducation, santé, formation...). De nombreux patrons de grands groupes, comme Mark Zuckerberg (Facebook), étaient venus à l'Elysée.