La sarkozyste Marie-Anne Montchamp rallie Emmanuel Macron car il a le projet "le plus en phase avec la société"

La sarkozyste Marie-Anne Montchamp, ancienne secrétaire d'État aux Personnes handicapées de François Fillon a annoncé, mardi sur franceinfo, son ralliement à Emmanuel Macron.

Marie-Anne Montchamp et Nicolas Sarkozy, le 23 septembre 2005.
Marie-Anne Montchamp et Nicolas Sarkozy, le 23 septembre 2005. (MAXPPP)

C'est la première sarkozyste à rejoindre le candidat d'En Marche ! Et elle l'a annoncé mardi 28 mars sur franceinfo. L’ancienne secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale dans le gouvernement Fillon a choisi Emmanuel Macron parce qu'il "a le projet le plus innovant, le plus en phase avec la société d’aujourd’hui ", "le plus réaliste". 

franceinfo : Vous avez travaillé avec Nicolas Sarkozy et François Fillon, pourquoi décidez-vous de rallier Emmanuel Macron ?


Marie-Anne Montchamp : Emmanuel Macron a le projet le plus innovant, le plus en phase avec la société d’aujourd’hui. Le plus réaliste. C’est le fond qui m’intéresse. J’ai consacré toute ma vie à un combat extrêmement impliquant pour des personnes en situation de handicap, pour la dépendance, pour notre modèle de protection sociale. Notre pays a besoin de renouveler le cadre, de renverser la table. Dans une logique partisane, il y a une très forte dimension de discipline et c’est peut-être ce que les Français ne comprennent plus. À un certain moment, faire la politique, c’est faire des choix, c’est prendre ses responsabilités, ce n’est pas chercher à faire plaisir, c’est ce qui m’inspire, c’est essayer de répondre aux attentes des Français. C’est ce qui motive mon choix.

François Fillon aussi veut aussi renverser la table, vous n’y croyez pas ? Les affaires ont joué un rôle dans votre décision ?

Le brouillage est tel qu’il est impossible de traiter les questions de fond et ça n’est pas possible. Oui, bien sûr, on peut prendre des postures, il y a des effets de manche et il y a des projets mais quand on regarde les projets, il y a des choses qui s’imposent. Si on prend la question du financement de la protection sociale, le fait de dire que les dépenses de santé dans notre pays ne vont pas se réduire, mais qu’il faut se donner les moyens d’y faire face, c’est quelque chose d’extrêmement important auquel les Français sont attachés.

Il se dit que Dominique de Villepin va rejoindre Emmanuel Macron. Avez-vous des informations ?

Sur Dominique de Villepin, je ne peux pas vous confirmer, mais si c’est le cas je m’en réjouis, j’ai partagé beaucoup de choses avec lui. Quoi qu’il en soit, la République des partis politiques, elle désespère nos compatriotes. Ce dont ils ont envie c’est une République des projets, dans laquelle, ils puissent s’inscrire, se retrouver et qui réponde véritablement à leurs questions. Quand je vois que Dominique de Villepin peut rejoindre Emmanuel Macron, que Dominique Perben, un ami chiraquien, est aux côtés d’Emmanuel Macron, je me dis que ce rassemblement il est en marche et mon choix c’est d’aller vers ce rassemblement, car on étouffe de ce clivage droite-gauche. 

A vos yeux, Emmanuel Macron est-il un homme de droite ou de gauche ? 

Je me contrefiche de savoir si c’est un homme de gauche ou de droite, ce qui m’intéresse c’est le projet qu’il porte et de savoir avec quelle force il sera capable de défendre ses convictions sur notre modèle social. Les gens qui se rassemblent, ce sont eux qui contribueront à l’élection du meilleur candidat pour notre République, et je pense que c’est Emmanuel Macron.

Marie-Anne Montchamp : "Emmanuel Macron a le projet le plus innovant, le plus en phase avec la société d’aujourd’hui."
--'--
--'--