Jérusalem : Emmanuel Macron hausse le ton face au service d'ordre israélien

En déplacement à Jérusalem mercredi 22 janvier, Emmanuel Macron a haussé le ton face au service d'ordre israélien. Une scène qui n'est pas sans rappeler la sortie de Jacques Chirac en 1996. 

France 2

C'est une promenade improvisée dans les rues de Jérusalem. Mercredi 22 janvier, en arrivant devant l'église Saint-Anne, Emmanuel Macron est intervenu publiquement contre les policiers israéliens qui l'accompagnaient. "Messieurs, si'l vous plaît, du calme ! (...) Personne ne doit provoquer personne", a lancé le président. Le service d'ordre israélien n'a pas le droit de pénétrer dans cette église, propriété française depuis le XIXe siècle.

Un programme diplomatique bouleversé

Très vite, le président français fait savoir que l'incident est clos. "Il y a eu un moment d'énervement entre les équipes de sécurité et il me revenait d'y mettre bon ordre", a-t-il expliqué. Emmanuel Macron a poursuivi sa visite, avant de terminer par le Mur des Lamentations. Pour cela, il a bouleversé son programme diplomatique, décalant sa visite au leader palestinien Mahmoud Abbas dans la soirée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron dans la ville ville de Jérusalem, le 22 janvier 2020. 
Emmanuel Macron dans la ville ville de Jérusalem, le 22 janvier 2020.  (LUDOVIC MARIN / AFP)