Grand débat national : Macron affirme vouloir aider les petites associations

Emmanuel Macron avait enterré le plan Borloo en mai 2018. Dans l'Essonne lundi 4 février, pour apaiser la colère, il a évoqué un grand plan pour les petites associations.

France 3

Face à 300 élus franciliens et responsables d'associations lundi 4 février, Emmanuel Macron a peut-être marqué des points. Devant la fronde sur la suppression des contrats aidés, il a esquissé un mea culpa. Il s'est dit prêt à trouver de nouveaux dispositifs pour les remplacer, par exemple des emplois francs associatifs.

6 heures de discussions

Autres sujets abordés dans ce grand débat national à Evry-Courcouronnes (Essonne), le logement, la rénovation urbaine, l'accès à l'emploi et le désenclavement nécessaire des banlieues. Tous les intervenants sans exception ont regretté l'enterrement du plan Borloo pour les banlieues.

Pendant six heures, Emmanuel Macron a écouté et répondu comme à son habitude. Prochain déplacement prévu jeudi 7 février à Autun (Saône-et-Loire) avec des jeunes du Morvan et des élus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 4 février 2019 à Evry-Courcouronnes (Essonne).
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 4 février 2019 à Evry-Courcouronnes (Essonne). (LUDOVIC MARIN / AFP)