Grand débat : Emmanuel Macron face aux élus d'Outre-mer

Vendredi 1er février, Emmanuel Macron rencontrait une soixantaine d'élus ultramarins. Tous demandent un engagement plus important de l'État.

FRANCE 2

Dans la salle des fêtes rénovée de l'Élysée, une soixantaine d'élus sont venus de toute l'Outre-mer, vendredi 1er février. "Dites les choses de manière directe, et apportez votre part de vérité", a d'emblée annoncé Emmanuel Macron. Les élus des Antilles demandent des solutions face au fléau des sargasses, ces algues polluantes, ou du chlordécone, un pesticide utilisé dans les plantations de bananes. Pour la Guyane, un élu revendique la possibilité d'exploiter une mine d'or, au cœur de l'Amazonie. Un projet qui aurait pourtant de graves répercussions environnementales.

Faire baisser le coût de la vie en Outre-mer

Des doléances diverses selon les territoires, mais tous les élus, d'où qu'ils viennent, se retrouvent sur une même revendication : faire baisser le coût de la vie et mettre fin aux situations monopolistiques. Emmanuel Macron a répondu en encourageant les filières locales. Le débat a duré plus de sept heures, et le président de la République a promis de renouveler l'exercice chaque année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président français Emmanuel Macron et la ministre des Outre-mer Annick Girardin aux \"assises des outre-mer\" à l\'Elysée, à Paris, le 28 juin 2018. 
Le président français Emmanuel Macron et la ministre des Outre-mer Annick Girardin aux "assises des outre-mer" à l'Elysée, à Paris, le 28 juin 2018.  (BERTRAND GUAY / AFP)