Emmanuel Macron tacle les "esprits chagrins" qui critiquent son séjour à Chambord

Le chef de l'Etat a célébré un "Noël avant l'heure" en famille, près du château de Chambord (Loir-et-Cher).

Emmanuel Macron au palais de l\'Elysée, à Paris, le 5 octobre 2017.
Emmanuel Macron au palais de l'Elysée, à Paris, le 5 octobre 2017. (AFP)

Emmanuel Macron a pointé, dimanche 17 septembre, les "esprits chagrins" qui ont son week-end près du château de Chambord. Le chef de l'Etat est arrivé vendredi dans le Loir-et-Cher, pour un "Noël avant l'heure" avec une quinzaine de membres de sa famille. Ils ont séjourné dans un gîte près du château, loué 800 euros le week-end et payé sur les deniers du président.

Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, s'est ironiquement dit "content" qu'Emmanuel Macron "soit allé à Chambord parce que ça donne de lui une image monarchique qui me semble correspondre à l'idée qu'il se fait de lui-même"

"C'est un coût raisonnable que peut se payer un président de la République"

"Il ne faut pas tomber dans cette espèce d'esprit chagrin qu'ont beaucoup qui voudraient voir toujours des symboles", a répondu le chef de l'Etat, interrogé par l'AFP et RTL devant le château. Il a fait valoir que le château de Chambord avait, au-delà de la royauté française, "une vraie histoire républicaine". "C'est une histoire de nature, où on réconcilie l'attachement à la nature et à la biodiversité et la tradition de la chasse, a-t-il estimé. Moi, les polémiques, c'est pas la première, elles ne m'intéressent pas beaucoup."

"J'aurais pu décider de passer mon Noël en famille à l'Élysée et j'aurais pu faire comme beaucoup de mes prédécesseurs, profiter des lieux de la République, a poursuivi Emmanuel Macron. Il y a plus d'un million de visiteurs [par an au château de Chambord] et je ne suis pas sûr que ce soit un million de privilégiés. (...) C'est un coût raisonnable que peut se payer un président de la République qui veut faire plaisir à sa famille."

Après s'être rendu samedi au zoo de Beauval, qui héberge le premier bébé panda né en France, le couple présidentiel a effectué une visite ludique de la demeure royale avec les enfants et petits-enfants de Brigitte Macron. Ils se sont ensuite réunis dans une salle de la demeure royale louée pour environ 600 euros, selon l'Elysée.