Emmanuel Macron : les méthodes du "manager" de l'Élysée

Que retenir des premiers mois d'Emmanuel Macron à la tête de l'État ? Il a bouleversé le visage politique et a placé le volontarisme comme étendard. Certains l'envisagent comme le chef de l'entreprise France. Décryptage d'une méthode.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Emmanuel Macron aime l'entreprise, il la connait et s'en inspire en politique. Cela s'entend même lorsqu'à l'Élysée, il s'adresse aux préfets, qu'il veut voir devenir "des entrepreneurs de l'État", ou à la Cour des comptes, où il assure que "la performance ne saurait davantage être un tabou du service public". Il emploie parfois les anglicismes du monde de l'entreprise. Le président aurait-il un côté PDG ? Gère-t-il l'État comme une entreprise ? Gilles Le Gendre, ex-entrepreneur et député de la majorité, revendique une culture du résultat au nom de l'efficacité.

Les codes et usages de l'entreprise au sommet de l'État

Efficacité encore avec cette pratique inédite sous le Ve République : Emmanuel Macron reçoit en tête à tête les futurs directeurs d'administration comme un manager en entretien d'embauche. Une façon pour le président de s'assurer de leur loyauté. Il souhaite aussi généraliser l'évaluation, notamment des ministres. Une mise sous pression légitime, selon Thierry Breton, ancien PDG d'Atos et ancien ministre de l'Économie.

Le président a fait l'ENA ; il aurait pourtant pu sortir d'une école de commerce, selon le professeur d'entrepreneuriat Fabrice Cavarretta. Emmanuel Macron emporterait en politique certains codes et usages de la vie en entreprise, et notamment plus de pragmatisme. Autre signe d'une culture d'entreprise chez Emmanuel Macron : une communication verrouillée pour maîtriser les messages à faire passer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, le 12 juillet 2016 lors d\'un meeting à la Mutualité, une salle louée gratuitement.
Emmanuel Macron, le 12 juillet 2016 lors d'un meeting à la Mutualité, une salle louée gratuitement. (FRANCOIS PAULETTO / CROWDSPARK / AFP)