Cet article date de plus de deux ans.

Délit d'entrave à la chasse : "Tout ça est surréaliste, les cadeaux fait aux chasseurs sont énormes"

Muriel Arnal, présidente de l'association de défense animale One réagit sur franceinfo vendredi au vote la veille par le Sénat d'un amendement prévoyant la création d'un délit d'entrave à la chasse.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des chasseurs autour d'un cadavre de sanglier. (CATHERINE GRAIN / COMMUNICATION)

"Tout ça est surréaliste, les cadeaux fait aux chasseurs sont énormes, ça n'arrête pas, jamais, on marche sur la tête", réagit sur franceinfo vendredi 12 avril Muriel Arnal, présidente de l'association de défense animale One Voice au lendemain du vote par le Sénat d'un amendement prévoyant la création d'un délit d'entrave à la chasse. "Cette décision, c'est un coup de plus donné à la nature, à la biodiversité qui est tellement en danger et aux humains qui aiment la nature." 

Un an d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende

Puni d'un an d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende, ce nouveau délit, jusqu'ici considéré comme une contravention, vise à sanctionner le fait de s'opposer à un acte de chasse. Au Sénat, les défenseurs de cette mesure avaient été des agressions physiques subies par les chasseurs, des actes de vandalisme sur leurs infrastructures ou encore des maltraitances envers les chiens de chasse.

"Que ce soit un délit, aussi gravement condamné en plus, ça veut dire que n'importe qui va se promener dans la nature et qui va, de manière innocente, protéger un animal pourchassé chez lui, dans sa forêt, va se retrouver condamné", fulmine Muriel Arnal. "Sincèrement, poursuit-elle, ce qui se passe en France est très préoccupant et la décision du Sénat le montre encore. On nous parle du climat, de protéger la nature et on fait tout l'inverse en France."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.