Cet article date de plus de quatre ans.

Déclaration de patrimoine d'Emmanuel Macron : la Haute Autorité pour la transparence n'a rien trouvé de suspect

Anticor avait attiré l'attention de la HATVP sur un "manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés" par le candidat en 2014. L'association a pris acte, lundi, de la réponse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron, à Paris, le 8 mars 2017.  (ERIC FEFERBERG / AFP)

Rien à signaler. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique n'a trouvé "aucun élément de nature à remettre en cause le caractère exhaustif, exact et sincère" de la déclaration de patrimoine d'Emmanuel Macron réalisée en 2014. La HATVP l'a signifié par écrit, jeudi 23 mars, à l'association Anticor qui l'avait saisie quelque jours plus tôt sur les informations transmises par le candidat à la présidentielle.

>> Consultez les déclarations de patrimoine des 11 candidats à la présidentielle

Contacté par franceinfo, Jean-Christophe Picard, le président de l'association anticorruption, se dit "satisfait" de la réponse : "Nous souhaitions nous assurer qu’un contrôle approfondi avait bien été fait, c'est le cas. Le dossier est clos."

Des interrogations "levées"

Dans sa déclaration d'intérêts signée le 24 octobre 2014, Emmanuel Macron avait indiqué avoir perçu, comme banquier à la banque Rothschild puis comme secrétaire général adjoint à la présidence de la République, "3,3 millions d’euros de revenus avant impôts", de 2009 jusqu’à son entrée au gouvernement comme ministre de l’Economie en août 2014.

Or, sa déclaration faisait état d'un patrimoine de 1,2 million d'euros et d'un endettement de 1 million d'euros, soit un patrimoine net de seulement 200 000 euros. Dans sa requête, déposée lundi 13 mars, Anticor soulignait un "manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés" de l'ancien ministre de l'Economie. "Les interrogations que nous avions sont aujourd'hui levées", conclut désormais Jean-Christophe Picard.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.