Corse : tensions avant la visite d'Emmanuel Macron

Des charges explosives ont été retrouvées à Bastia (Haute-Corse), à quelques jours de la visite du président de la République. La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête. 

FRANCE 3

"Ce que l'on nous dit ici, c'est que ce sont les cibles des administrations ainsi que le mode opératoire avec de l'explosif qui ont motivé cette saisine du parquet antiterroriste alors que depuis le début de cette nouvelle vague de plasticage, ce sont essentiellement des résidences secondaires qui ont été visées à l'aide de bouteilles de gaz", explique Sophie Neumayer en direct du tribunal de Paris.

Opération "île morte"

"Les enquêteurs que nous avons pu joindre y voient une tentative d'intimidation, de pression alors que le président de la République est attendu jeudi 4 avril sur l'île. Aucune piste se dégage pour l'heure. Il n'y a aucune revendication, aucun tag, aucune signature comme cela avait pu être le cas par le passé", achève la journaliste Sophie Neumayer. Tous les groupes nationalistes appellent à un rassemblement pacifique pour la venue du président. C'est l'opération "île morte".

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron à Bruxelles (Belgique), le 22 mars 2019. 
Emmanuel Macron à Bruxelles (Belgique), le 22 mars 2019.  (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP)