Constitution : Emmanuel Macron lance la réforme

Emmanuel Macron vient de prononcer un discours devant le Conseil constitutionnel. Il s'est montré très déterminé et offensif, rapporte Julien Gasparutto en direct sur place. 

FRANCE 3

Après avoir rendu hommage au général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne), Emmanuel Macron a prononcé un discours au Conseil constitutionnel jeudi 4 octobre pour les soixante ans de la Ve République. Discours dans lequel "le chef de l'État a commencé par affirmer que la révision de la Constitution reviendrait bien devant l'Assemblée nationale en janvier", rapporte le journaliste de France 3 Julien Gasparutto. L'examen du projet de loi avait été stoppé en juillet dernier à cause de l'affaire Benalla.

Ne pas céder "à la tyrannie de l'immédiat"

Emmanuel Macron reprend donc la main aujourd'hui. "Le texte prévoit des mesures consensuelles comme la suppression de la cour de justice de la République, mais aussi des mesures plus sensibles, comme l'accélération des procédures parlementaires. L'opposition y voit un affaiblissement du rôle des députés et des sénateurs", précise le journaliste. Mais face aux critiques et en pleine tempête, "le chef de l'État a rappelé qu'il ne fallait pas céder à 'la tyrannie de l'immédiat pour mener une action sereine', qu'on ne prétend 'pas gouverner la France ni la présider si on n'est pas prêt aux déferlantes et aux vents contraires', a-t-il déclaré", rapporte Julien Gasparutto. "Depuis le départ de Gérard Collomb, à chaque sortie, le même message : garder le cap", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron lors d\'un discours devant le Conseil constitutionnel, le 4 octobre 2018, à Paris.
Emmanuel Macron lors d'un discours devant le Conseil constitutionnel, le 4 octobre 2018, à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)