Cet article date de plus de cinq ans.

Campagne de Macron : des élus LR portent plainte pour des soupçons d’avantages accordés par Collomb lorsqu'il était maire de Lyon

Les élus d'opposition visent notamment l'ancien chef de cabinet de Gérard Collomb à la Métropole de Lyon. Ils le soupçonnent d'avoir travaillé pour la campagne d'Emmanuel Macron dès 2016, alors qu'il était payé par la collectivité locale.

Article rédigé par franceinfo avec Reuters
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Emmanuel Macron et Gérard Collomb arrivent au sommet européen des réformistes, à Lyon, le 24 septembre 2016. (FRANCK CHAPOLARD / CROWDSPARK / AFP)

La campagne d'Emmanuel Macron de nouveau sous le feu des projecteurs. Le groupe Les Républicains au conseil municipal de Lyon a saisi mardi 19 juin le procureur de la République sur des soupçons de financement sur fonds publics municipaux de la campagne du candidat Macron, alors ministre de l'Economie.

La plainte contre X, déposée le 11 juin pour "détournement de fonds publics", vise à clarifier une série de soupçons d’avantages accordés pendant la campagne d’Emmanuel Macron par Gérard Collomb, alors maire de Lyon et président de la Métropole lyonnaise. Les élus LR dénoncent "l’utilisation d’emplois publics au bénéfice d’activités partisanes des élus qui sont les exécutifs des collectivités employeurs et donc le soupçon d’emploi fictif".

Ils visent Jean-Marie Girier, alors chef de cabinet de Gérard Collomb à la Métropole, et partie prenante de la campagne d'Emmanuel Macron. "Depuis le milieu de l’année 2016, il apparaîtrait que celui-ci n’y exerçait plus aucune fonction réelle, étant en charge de la campagne d’Emmanuel Macron à temps plein", précisent-ils dans la plainte. Les élus d'opposition dénoncent également l'organisation à la mairie de Lyon, le 2 juin 2016, d'une réception autour d'Emmanuel Macron à laquelle 600 personnalités lyonnaises avaient été conviées. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.