Campagne présidentielle : les étonnantes ristournes dont a bénéficié Emmanuel Macron

Selon Mediapart, GL Events, une entreprise dirigée par un proche de Gérard Collomb, a loué gratuitement une salle parisienne pour un meeting du futur président de la République.

Emmanuel Macron, le 12 juillet 2016 lors d\'un meeting à la Mutualité, une salle louée gratuitement.
Emmanuel Macron, le 12 juillet 2016 lors d'un meeting à la Mutualité, une salle louée gratuitement. (FRANCOIS PAULETTO / CROWDSPARK / AFP)

De généreuses et étonnantes ristournes. Pendant la campagne présidentielle, l'entreprise GL Events a loué au candidat Emmanuel Macron des salles gratuitement ou à des prix modiques pour ses meetings, rapporte Mediapart vendredi 27 avril. Le site d'investigation a épluché les comptes de campagne du président de la République. 

La Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP) a relevé ces promotions "d'un pourcentage anormalement élevé" de la part du numéro un de l'événementiel. Le 10 décembre 2016, la facture de la location du matériel pour le meeting de la porte de Versailles a été allégée de plus de 9 000 euros, passant de 39 490 euros à 29 663, souligne par exemple Mediapart. A l'été 2016, au début de la campagne, le futur président avait même loué gratuitement la Mutualité, une salle parisienne.

De simples négociations commerciales, assure l'Elysée

Contactée par la CNCCFP, l'entreprise, dirigée par Olivier Ginon, un proche de Gérard Collomb, assure que ces remises "correspondent à une négociation commerciale habituelle avec un organisateur d'événements". Mais Mediapart relève que François Fillon, candidat du parti Les Républicains, n'a pas bénéficié des mêmes gestes commerciaux pour la location d'une salle à Lyon et à Nice.

De son côté, l'Elysée se défend en indiquant que les tarifs ont été négociés au niveau du parti En marche ! "Au cours de la campagne présidentielle, le mouvement est parvenu à tenir les coûts des différents événements grâce à une approche agressive des négociations commerciales", assure-t-il.