Banlieue : Emmanuel Macron promeut des mesures sécuritaires concrètes

En duplex depuis l'Élysée, à Paris, la journaliste Valérie Astruc revient sur l'annonce par Emmanuel Macron des mesures qu'il compte mettre en place pour les banlieues. 

france 2

Le président continue d'annoncer en ce moment même, mardi 22 mai, ses mesures pour les quartiers les plus défavorisés. Le rapport Borloo pourrait-il être mis au placard, comme pressenti ? "C'est vrai qu'Emmanuel Macron n'a pas repris à la lettre le rapport Borloo. En revanche, il ne l'a pas ignoré", explique la journaliste Valérie Astruc en duplex depuis l'Élysée, à Paris. "Effectivement, il a évacué l'idée d'un énième plan banlieue, parce que, dit-il, il n'y croit pas, 'cela ne fait qu'entretenir l'assignation à résidence et le clientélisme'. En revanche, il a repris une idée de Jean-Louis Borloo qui est de rendre plus efficace l'agence de rénovation urbaine, avec une idée : élargir les bénéficiaires à tous les territoires, y compris les zones rurales", ajoute-t-elle.

Plan de lutte contre le trafic de drogue d'ici juillet

"Enfin, Emmanuel Macron a proposé d'autres mesures très concrètes, notamment s'agissant de la sécurité : un plan de lutte contre le trafic de drogue d'ici juillet, la pénalisation des marchands de sommeil et l'allègement des procédures pour les policiers, afin qu'ils se concentrent davantage sur le terrain. Alors, ces mesures concrètes satisferont-elles les élus de banlieue, chauffés à blanc par Jean-Louis Borloo ? C'est tout l'enjeu de cette séquence consacrée aux banlieues", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République, Emmanuel Macron, et l\'ancien ministre Jean-Louis Borloo, à l\'Elysée, le 22 mai 2018.
Le président de la République, Emmanuel Macron, et l'ancien ministre Jean-Louis Borloo, à l'Elysée, le 22 mai 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)