Armistice 14-18 : le périple mémoriel de Macron est une "opération de communication", affirme Chenu (RN)

Sébastien Chenu, député Rassemblement national du Nord, est l'invité politique du Soir 3 dimanche 4 novembre.

France 3

"Si Emmanuel Macron pense que c'est en utilisant le passé qu'il va faire oublier aux Français son incompétence sur le présent et son incapacité à projeter notre pays dans l'avenir, je crois qu'il fait une erreur", commente Sébastien Chenu à propos des commémorations de la fin de la guerre 14-18.

Et le député Rassemblement national d'ajouter : "Il va visiter 17 villes en une semaine, tout cela est très artificiel et préparé. Il ne rencontrera que les gens qu'il a envie de rencontrer. C'est une opération de communication. Personne n'est dupe".

Macron "crée un nouvel impôt"

Dans une interview au dauphiné, Emmanuel Macron dit préférer "la taxation du carburant à la taxation du travail". "Il reconnaît qu'il crée une nouvelle taxe, un nouvel impôt obligatoire. Que vous soyez riches ou pauvres, tout le monde passe à la pompe", s'insurge l'élu du Nord.

"Les Français n'en peuvent plus et il ne l'entend pas. Sa politique n'a pas de résultats : le chômage augmente, l'insécurité augmente, la crise migratoire augmente, le pouvoir d'achat baisse", attaque-t-il.

Selon un sondage sur les intentions de vote pour les élections européennes, le RN est en tête (21%) devant LREM (19%) et LFI (14%). "La seule opposition à laquelle adhèrent les Français, c'est le Rassemblement national", se félicite Sébastien Chenu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national, ex-Front national.
Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national, ex-Front national. (JACQUES DEMARTHON / AFP)