Cet article date de plus de trois ans.

L'Élysée dément qu'Alexandre Benalla ait participé à des réunions de sécurisation durant sa suspension en mai dernier

Après les déclarations d'Alain Gibelin lundi devant la commission parlementaire faisant état de la présence d'Alexandre Benalla à des réunions les 2 et 18 mai derniers alors qu'il était mis à pied, l'Élysée a démenti mardi auprès de franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron escorté par Alexandre Benalla lors de sa visite au Salon de l'Agriculture, le 24 février 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)

L'Élysée a démenti mardi 24 juillet, auprès de franceinfo qu'Alexandre Benalla ait participé à des réunions de sécurisation durant sa supension au mois de mai dernier. Le collaborateur de l'Élysée avait été mis à pied pendant deux semaines, durant cette période, après avoir participé à des violences lors des manifestations du 1er-Mai.

Lors de son audition lundi soir à l'Assemblée nationale, Alain Gibelin, directeur de l’ordre public à la préfecture de police, a affirmé qu'à aucun moment, il n'avait été informé de cette sanction et qu'Alexandre Benalla avait participé à des réunions de sécurisation pour l'Élysée entre le 2 et le 18 mai, période où il était censé être suspendu, comme l'avait annoncé le porte-parole de l'Elysée.

Depuis le lancement des travaux de la commission d'enquête, plusieurs voix de l'opposition s'élèvent pour demander à Emmanuel Macron de s'exprimer sur l'affaire Benalla. Une réunion de crise s'est tenue dimanche dont a seulement filtré l'annonce d'une prochaine réorganisation des services de la présidence.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès Alexandre Benalla

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.