Élections législatives en Espagne : le pays à l’heure du choix

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Élections législatives en Espagne : le pays à l’heure du choix
Article rédigé par France 3 - V. Lerouge
France Télévisions
France 3
En Espagne, plus de 37 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour les législatives anticipées, dimanche 23 juillet. Les bureaux de vote fermeront à 20 heures. Le point sur la situation, en début de soirée, avec le journaliste Valéry Lerouge.

Les résultats ne sont pas encore tombés, dimanche 23 juillet, mais la fébrilité est grande autour des enjeux du scrutin. "Dans chacun des quartiers généraux des grands partis, on se prépare à faire la fête ou pas. Ici, devant le siège du Parti Populaire, la droite classique, on veut y croire car le PP est donné favori par les sondages", rapporte, en direct de Madrid, le journaliste Valéry Lerouge. S’il l’emporte, ce sera en revanche "sans majorité absolue", et il devra s’allier à un autre parti.

"Rien n’est joué"

"Le seul qui est prêt à le faire, c’est Vox, le parti d’extrême droite anti-système, anoi-wokiste, anti-féminisme, qui est devenu la troisième force du pays", poursuit le journaliste, qui précise que "rien n’est joué". "Les derniers sondages datent d'il y a une semaine, c’est la loi. Il y avait beaucoup d’indécis encore à l’époque, il y a une vague de forte chaleur aujourd’hui, pas mal d’Espagnols sont en vacances. Le taux de participations, à 18 heures, était en retrait de quatre points par rapport à 2019", conclut Valéry Lerouge. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.