L'ampleur du remaniement ministériel dépendra de la crise chez les Verts, selon Claude Bartolone

Le gouvernement devrait être remanié au plus tard mi-septembre, a estimé le président de l'Assemblée nationale, samedi.

Claude Bartolone face à la presse lors de l\'université d\'été du Parti socialiste à La Rochelle (Charente-Maritime), le 28 août 2015.
Claude Bartolone face à la presse lors de l'université d'été du Parti socialiste à La Rochelle (Charente-Maritime), le 28 août 2015. (MEHDI FEDOUACH / AFP)

Un nouveau gouvernement pour la mi-septembre. Le remaniement ministériel aura lieu au plus tard "le quatorze septembre", à "la veille de la session parlementaire extraordinaire", a estimé Claude Bartolone en marge de l'université d'été du PS à La Rochelle (Charente-Maritime), samedi 29 août.

Le président de l'Assemblée nationale a ajouté que l'ampleur du remaniement, rendu nécessaire par la démission du ministre du Travail François Rebsamen, dépendrait de l'évolution de la crise politique chez les Verts "dans les dix jours".

Claude Bartolone veut "une offre politique nouvelle" de la part des Verts

Le départ de deux poids-lourds d'Europe-Ecologie-Les Verts, Jean-Vincent Placé et François de Rugy, pourrait être synonyme de l'entrée des écologistes au gouvernement. A condititon toutefois qu'une "offre politique nouvelle" apparaissent chez les parlementaires, selon Claude Bartolone. 

"Attendons de voir ce qui peut arriver cette semaine, dans les groupes [parlementaire] et un certain nombre de régions : imaginez que mardi sur la région Ile-de-France, il y ait la moitié du groupe Verts qui dise 'c'est terminé, on veut aller avec les socialistes au premier tour'", a conclu Claude Bartolone, tête de liste PS pour les régionales en Ile-de-France.