Primaire EELV : Yannick Jadot est "un très bon candidat pour être le capitaine de cette grande équipe de France de l'écologie", affirme Matthieu Orphelin

À une dizaine de jours du premier tour de la primaire écologiste, le député Matthieu Orphelin apporte son soutien au candidat Yannick Jadot.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
L'eurodéputé du parti écologiste français EELV Yannick Jadot (à gauche) et le député du Maine-et-Loire Matthieu Orphelin (à droite) assistent à un événement de campagne, à Nantes le 24 juin 2021. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

Yannick Jadot est "un très bon candidat pour être le capitaine de cette grande équipe de France de l'écologie", a affirmé sur franceinfo Matthieu Orphelin, député de Maine-et-Loire. Largement plébiscité par les sympathisants EELV, il est loin devant ses adversaires de la primaire, selon notre sondage.

Le premier tour de la primaire des écologistes aura lieu du 16 au 19 septembre, le second du 25 au 28 septembre 2021 et ils désigneront le candidat soutenu par Europe-Écologie-Les Verts à la présidentielle de 2022. Pour Matthieu Orphelin, Yannick Jadot a la capacité de "parler à tous les Français et toutes les Françaises" et montrer que "l'écologie positive, est bien loin des caricatures que certains essayent de propager".

franceinfo : Pourquoi soutenir Yannick Jadot ?

Parce qu'il me semble aujourd'hui le mieux placé pour porter haut l'écologie. Il reste sept mois avant la présidentielle. Et on voit que pour beaucoup de sympathisants, beaucoup de gens pour qui l'écologie compte, le parcours de Yannick en fait un très bon candidat pour être le capitaine de cette grande équipe de France de l'écologie et de la solidarité que j'appelle de mes vœux depuis des mois. Il y a d'autres candidats de qualité. Moi, je suis très proche de Delphine Batho et d'Eric Piolle. Mais celui qui me paraît aujourd'hui le mieux placé pour gagner, pour parler au plus grand nombre, pour porter cette écologie positive, cette écologie ouverte sur la société civile, aujourd'hui, c'est Yannick Jadot.

Qu'est-ce qu'une écologie ouverte ?

Souvent, les écologistes peuvent avoir ce petit défaut de se parler plutôt entre eux. Et je crois qu'au contraire, et encore plus dans une présidentielle, ce qu'il faut, c'est parler à toutes les citoyennes et tous les citoyens. C'est montrer comment l'écologie est tout sauf punitive. C'est l'écologie des solutions, c'est l'écologie qui améliore la vie des gens, c'est l'écologie qui réduit les inégalités. Et je crois que Yannick Jadot, par son expérience, par son positionnement, arrive à parler au plus grand nombre, à parler à tous les Français et toutes les Françaises. Parce que le prochain président sera celui de tout le pays. Il faut réconcilier et montrer comment l'écologie d'aujourd'hui, l'écologie positive, est bien loin des caricatures que certains essayent de propager.

Yannick Jadot reste tout de même à 10% des intentions de vote selon notre sondage.

Ce qui est clair c'est que, pour l'écologie et la gauche, plus il y aura de candidats au premier tour de la présidentielle, moins il y aura de chances de l'emporter. Donc, moi, je compte beaucoup sur Yannick Jadot, sur l'écologie, mais au-delà, sur tous les candidats de gauche pour arriver à trouver d'ici à l'élection, un chemin pour que l'on soit le plus rassemblés possible. Il y a du temps. C'est cette grande équipe de France de l'écologie et de la solidarité qu'il faut construire. Il va y avoir des dynamiques de campagne. Mais aujourd'hui, évidemment, il y a trop de candidats et il faut qu'on trouve des moyens pour arriver à en avoir moins.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire écologiste

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.