"Ecoterrorisme" : "La désobéissance civile est un moyen d'alerter et de faire bouger les lignes", pour Sandrine Rousseau

La députée EELV de Paris, Sandrine Rousseau, commente sur franceinfo les actions de militants écologistes qui ont défrayé la chronique au point que Gérald Darmanin a parlé "d'écoterrorisme". 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Sandrine Rousseau, députée EELV, était l'invitée de la matinale de France Inter, mercredi 3 juin 2022. (FRANCE INTER  / RADIO FRANCE)

Sandrine Rousseau, députée EELV de Paris, estime que "la désobéissance civile, aujourd'hui, est un moyen d'alerter et de faire bouger les lignes", dimanche 13 novembre dans l'émission "Questions politiques" sur France Inter, franceinfo et Le Monde, après que plusieurs actions de militants écologistes ont défrayé la chronique au point que Gérald Darmanin a parlé "d'écoterrorisme". Elle précise tout de même qu'étant élue, elle ne fera pas ce genre d'action elle-même.

"La Terre aussi est un bien commun hyper précieux"

"Quand les jeunes ont jeté de la sauce tomate sur le tableau Les Tournesols de Van Gogh, moi-même, quand j'ai vu ça au départ j'étais estomaquée. Van Gogh, c'est vraiment un des chefs d'œuvre, c'est un bien commun, c'est quelque chose d'hyper précieux à nos yeux. Mais la Terre aussi est un bien commun hyper précieux", fait-elle remarquer.

L'élue s'interroge : "Pourquoi n'arrivons-nous pas à nous étonner et à nous indigner de ce qu'on est en train de faire subir [à la Terre] ? Aujourd'hui, il y a un continent de plastique dans l'eau et il n'y a pas un endroit sur Terre qui n'ait pas de pollution aux métaux lourds." Sandrine Rousseau estime qu'il "manque un peu d'indignation" :

Je ne crois pas que tout le monde ait vraiment conscience de la situation dans laquelle nous sommes.

Sandrine Rousseau

à franceinfo

Alors qu'Emmanuel Macron a participé à la COP27 en Egypte, l'écologiste critique son inaction contre le réchauffement climatique. "Quelle est la cohérence et quelle est la volonté politique qu'il a réellement de changer les choses ? Aujourd'hui elles sont proches de zéro", affirme-t-elle. Pourtant, selon elle, "on a les solutions".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe-Ecologie Les Verts (EELV)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.