Désir entre au gouvernement, Cambadélis à la tête du PS

La liste des 14 secrétaires d'Etat a été dévoilée mercredi après-midi. Harlem Désir quitte la direction du Parti socialiste, où il a eu du mal à s'imposer, pour le poste de secrétaire d'Etat aux Affaires européennes. Il devrait être remplacé par Jean-Christophe Cambadélis, qu'il a lui-même "proposé" au PS pour lui succéder.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Il est poussé vers la sortie du Parti socialiste, pour atterrir... au gouvernement. L'Elysée a annoncé ce mercredi la liste des secrétaires d'Etat qui complèteront le gouvernement Valls. Harlem Désir fait son entrée au gouvernement aux Affaires européennes.

Le premier secrétaire du Parti socialiste, ancien dirigeant médiatique de SOS Racisme, n'a jamais réussi à s'imposer rue de Solférino, à faire vivre le principal
parti politique de la majorité, ni à y imprimer sa marque. "Il n'a pas
d'autorité, il ne sait pas trancher
", voilà les critiques entendues dans la
bouche de beaucoup de militants socialistes durant la campagne des
municipales, qui s'est mal terminée pour le PS.

Cambadélis, premier secrétaire par intérim

Préféré en 2012 à Jean-Christophe Cambadélis pour succéder à Martine Aubry,
Harlem Désir est donc gentiment mais fermement poussé vers la sortie en se
voyant proposer, tout de même, un secrétariat d'Etat aux Affaires européennes. Il y
a pire comme "punition" et pourtant cela n'a pas été simple, mardi soir encore le premier secrétaire du PS n'était pas d'accord.

Jean-Christophe Cambadélis va le remplacer... sur proposition de Harlem Désir. C'est ce qu'a déclaré l'ancien premier secrétaire ce mercredi. "En vue du Conseil national (parlement du parti, ndlr) qui aura lieu mardi,
en accord avec Guillaume Bachelay, je propose la candidature de Jean-Christophe
Cambadélis
", a déclaré Harlem Désir lors du Bureau national du PS.

Le député de Paris est un ancien proche de Lionel Jospin, de DSK, et soutien de Martine Aubry lors du congrès de Reims. Autrement dit une prise multiple capable de s'adapter à beaucoup de courants. Vice-président du Parti socialiste européen, il aura pour mission de remettre le parti en ordre de marche, pour lui éviter aux élections européennes fin mai la même déconvenue qu'aux municipales. Jean-Christophe Cambadélis sera premier secrétaire du PS par intérim jusqu'à l'élection l'année prochaine d'un nouveau patron par les militants.

Le risque d'un "déni de démocratie" ?

Mais cette possible nomination de Cambadélis ne plaît pas à tout le monde. "Si le départ d'Harlem Désir était confirmé, et que son remplacement le  soit autrement que dans les conditions prévues par les statuts, cette décision  serait un déni de démocratie interne ", indiquait mercredi matin Juliette Méadel, secrétaire nationale du PS à l'industrie. "Je n'accepte pas que, quel que soit son bilan, on pousse un premier  secrétaire à démissionner y compris de sa responsabilité de tête de liste aux élections européennes, alors même que ces responsabilités sont issues d'un vote  militant ", ajoute-t-elle.

De la même manière, le député Jérôme Guedj, de l'aile gauche du PS, s'est dit mercredi favorable à une "direction collégiale " par intérim au parti, mettant en garde contre un sentiment de "dépossession " des militants.

Quant au courant de la Gauche forte, elle a demandé un vote interne des militants "au plus vite " pour choisir le successeur d'Harlem Désir.