Cet article date de plus d'onze ans.

Des réductions d'effectifs dans certains ministères, des augmentations dans d'autres, selon Michel Sapin

Au Figaro qui annonçait le non remplacement de deux départs à la retraite sur trois, dans les ministères non prioritaires, à François Hollande qui affirmait ne pas être au courant, le ministre du Travail botte en touche : "il n'y aura pas de diminution globale du nombre de fonctionnaires".
Article rédigé par Guillaume Gaven
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

"Je ne confirme pas point par point ces chiffres" , commence Michel Sapin. Et le ministre du Travail et de l'Emploi précise sa pensée : ces chiffres "ne sont pas forcément justes point par point : c'est au gouvernement et aux ministres concernés de le dire dans les jours et les semaines qui viennent" .

De quoi parle-t-il ? De cet article du Figaro, qui annonçait ce matin des coupes draconiennes chez les fonctionnaires - dans certains ministères, la règle du non-remplacement de deux départs à la retraite prévaudrait, pour permettre des embauches dans d'autres. Et au final baisser les effectifs de 2,5%. Des informations formellement démenties par le chef de l'Etat en personne, selon Le Monde.

Au final, qu'en est-il ? Difficile de le savoir. Michel Sapin s'est employé à déminer le sujet ce matin, sur Europe 1. Ce n'est pas une "révélation, c'est simplement la traduction de ce que François Hollande a dit pendant toute la campagne électorale, sur les effectifs de fontionnaires : il n'y aura pas de diminution globale du nombre de fonctionnaires" .

Bref. "Je peux le dire autrement, il n'y aura pas d'augmentation globale du nombre de fonctionnaires. Si on augmente quelque part, dans un autre ministère il n'y aura pas d'augmentation des effectifs."  

Et Michel Sapin de rappeler que les priorités du gouvernement étaient toujours "l'éducation et la sécurité" .

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.