Cet article date de plus de dix ans.

Dépenses de Nicolas Sarkozy : François Hollande va saisir la Commission des comptes de campagne

Daniel Vaillant, en tant que "mandataire" du candidat socialiste François Hollande, va, à nouveau, saisir la Commission nationale des comptes de campagne pour dénoncer l'utilisation des "moyens de l'Etat" par Nicolas Sarkozy pour sa campagne.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Daniel Vaillant, en tant que "mandataire" du candidat socialiste François Hollande, va, à nouveau, saisir la Commission nationale des comptes de campagne pour dénoncer l'utilisation des "moyens de l'Etat" par Nicolas Sarkozy pour sa campagne.

"Daniel Vaillant va saisir la Commission nationale des comptes de campagne pour dire: ça suffit qu'on utilise ainsi les moyens de l'Etat", a déclaré sur Europe 1 le directeur de la communication de François Hollande. M. Vaillant l'avait déjà fait le 30 novembre.

Nicolas Sarkozy "ne respecte pas la loi. Il organise de véritables meetings avec de l'argent public", a estimé M. Valls, en prenant l'exemple du déplacement du président, jeudi à Fessenheim (Haut-Rhin), où il "s'est livré à un véritable meeting".

Nicolas Sarkozy n'a pas encore déclaré ouvertement sa candidature à la présidentielle mais sa déclaration devrait intervenir dans les tout prochains jours.

En décembre, à la suite de la saisine de M. Vaillant, la commission avait estimé qu'une partie du coût des déplacements du chef de l'Etat pourrait être intégrée à son compte de campagne s'il était "amené à exposer les éléments d'un programme de futur candidat" avant sa déclaration de candidature.

"Si au cours de ces manifestations auxquelles il participe dans la période précédant l'annonce éventuelle de sa candidature à la prochaine élection", le président "est amené à exposer les éléments d'un programme de futur candidat, le coût de l'organisation de ces manifestations devrait être réintégré ultérieurement au compte de campagne, en tout ou partie", avait écrit François Logerot, président de la commission, dans sa réponse aux représentants de François Hollande.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.