Dans un sondage BVA, Jean-Luc Mélenchon prend, pour la première fois, la troisième place

Selon un sondage BVA, Jean-Luc Mélenchon est donné pour la première fois troisième en intentions de vote (14%) devant Marine Le Pen (13%) et François Bayrou (12%). François Hollande reste en tête à 29,5% (-1,5 pt) devant Nicolas Sarkozy (28%, + 2).

Jean Luc Mélenchon à Metz (19 janvier 2012)
Jean Luc Mélenchon à Metz (19 janvier 2012) (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Selon un sondage BVA, Jean-Luc Mélenchon est donné pour la première fois troisième en intentions de vote (14%) devant Marine Le Pen (13%) et François Bayrou (12%). François Hollande reste en tête à 29,5% (-1,5 pt) devant Nicolas Sarkozy (28%, + 2).

Mais où s'arrètera Jean-Luc Mélenchon ? Pour la première fois, le candidat du Front de gauche accède à la troisième place dans les intentions de vote pour la présidentielle, avec 14% au premier tour.

Selon un sondage BVA réalisé pour Orange, la presse régionale, RTL et publié jeudi 22 mars, il devancerait désormais Marine Le Pen (13%) et François Bayrou (12%).

Par ailleurs, l'écart se réduit entre François Hollande (29,5%), qui perd 1,5 point et Nicolas Sarkozy (28%), qui en gagne deux. Ces évolutions sont calculées par rapport à la dernière enquête comparable de BVA effectuée à la mi-février.

Compte tenu des marges d'erreur, "les deux favoris sont au coude à coude", précise Gaël Sliman, directeur général de l'institut.

Ces deux mouvements - hausse de M. Mélenchon et resserement de l'écart entre MM. Hollande et Sarkozy - confirment des tendances relevées par d'autres enquêtes depuis deux semaines.

Gain de 2 points pour Sarkozy au second tour

Au second tour aussi, M. Sarkozy (+ 2 points) se rapproche de M. Hollande (- 2) mais il serait battu par 54% des voix contre 46%.

Au premier tour, M. Mélenchon gagne 5 points dans cette enquête. Mme Le Pen recule de deux points et M. Bayrou est en léger repli (- 1). Là encore, en raison des marges d'erreur, "l'avance" de M. Mélenchon "est plus symbolique que statistique", relève BVA.

Bien que désormais officiellement candidats pour avoir réuni les 500 parrainages nécessaires, Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) et Philippe Poutou (NPA), concurrents trotskystes de M. Mélenchon à la gauche de la gauche, ne progressent pas. Ils recueilleraient moins de 0,5% chacun.

Eva Joly, candidate d'Europe écologie-Les Verts, baisse de 1 point, à 2% ; Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) gagne un demi-point, à 1,5%, et Jacques Cheminade est crédité de moins de 0,5%.

Sondage réalisé les 21 et 22 mars auprès d'un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par internet. Cet échantillon est constitué de 926 personnes inscrites sur les listes électorales, extraites d'un échantillon représentatif (978 personnes) de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).