Cet article date de plus de dix ans.

Claude Guéant annonce une réforme du droit d'asile

Le ministre de l'Intérieur juge que le système d'asile français est "en danger". "Il faut le réformer", a-t-il indiqué ce matin, annonçant notamment une réduction du budget.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Stephane Mahe Reuters)

La France est la deuxième destination des demandeurs d'asile dans le monde, derrière les Etats-Unis, et la première en Europe. Et selon Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, "notre système d'asile est en danger parce que le dispositif est utilisé pour pénétrer et se maintenir dans notre pays ".

Selon lui, la demande va passer à 60.000 dossiers en 2011 (contre 52.762 en 2010 et 47.686 en 2009), entraînant notamment un allongement des délais, une saturation des 270 CADA (centre d'accueil des demandeurs d'asile) et du dispositif d'urgence. Et pour lui, cette hausse "repose sur des demandes infondées de plus en plus nombreuses ". Il cite par exemple les demandeurs d'asile du Bengladesh, pour lesquels seul 1% des dossiers est accepté.

Le gouvernement propose d'étendre la liste des pays d'origine classés "sûrs" à l'Arménie, la Moldavie, le Monténégro et le Bangladesh. Il souhaite également réduire le budget de 523 millions d'euros dédié à l'asile (qui sert à financer les places d'hébergement et une allocation temporaire).

Le ministre de l'Intérieur a par ailleurs indiqué qu'il souhaitait introduire la notion de "délai raisonnable" pour le dépôt d'une demande d'asile, dans le droit français qui ne comprend aucun délai pour l'instant. Claude Guéant propose "le seuil de 90 jours". Une proposition de loi devrait être présentée dans les semaines qui viennent.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.