Cet article date de plus de neuf ans.

Christine Boutin retire sa candidature à la présidentielle

La présidente du Parti chrétien-démocrate a annoncé son soutien à Nicolas Sarkozy sur TF1.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Christine Boutin n'ira pas jusqu'au bout. La présidente du Parti chrétien-démocrate a annoncé lundi 13 février sur le plateau de "Parole directe" de TF1 qu'elle se retirait de la course à la présidentielle.

Elle a ajouté qu'elle soutiendrait Nicolas Sarkozy : "Nicolas Sarkozy rejoint les valeurs que je porte depuis plus de trente ans dans la vie politique française. J'ai décidé avec mon Parti chrétien-démocrate de faire alliance avec le président de la République, candidat sans doute cette semaine".

 

Déjà candidate à l'Elysée en 2002 (1,19% des voix), Christine Boutin avait renoncé à se présenter en 2007, disant craindre le scénario d'un Front national au second tour. La représentante de la droite chrétienne éprouvait de grandes difficultés à réunir les 500 signatures d'élus requises pour pouvoir se présenter.

Les propos récents du chef de l'Etat ont convaincu Christine Boutin

Elle a expliqué son ralliement à Nicolas Sarkozy par les prises de position récentes de ce dernier dans le Figaro magazine, "où il conforte le mariage, en disant 'non au mariage homosexuel', où il conforte la vie, en disant 'non à l'euthanasie', où il fait la distinction entre éducation et instruction, où il lève le tabou de l'immigration (...)". 

Un accord électoral semble par ailleurs avoir été conclu. "Nicolas Sarkozy est d'accord pour que le Parti chrétien-démocrate ait une place dans la vie politique française et il y aura donc 100 candidats portant les couleurs du Parti chrétien-démocrate aux prochaines législatives", a encore annoncé Christine Boutin.

"Je ne suis à la recherche d'aucun ministère, ce n'est absolument pas une motivation", a précisé peu après à BFM TV celle qui fut ministre du Logement et de la Ville de Nicolas Sarkozy entre 2007 et 2009.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.