Cet article date de plus de neuf ans.

Christine Boutin affirme avoir des difficultés à obtenir ses 500 signatures

Christine Boutin, présidente du Parti chretien-démocrate, et candidate à la présidentielle, a expliqué qu'il est "extrêmement difficile" d'obtenir les 500 signatures nécessaires pour se présenter. "La démocratie est en danger", a-t-elle affirmé.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christine Boutin aux 4 Vérités le 6 septembre 2011 (FranceTV)

Christine Boutin, présidente du Parti chretien-démocrate, et candidate à la présidentielle, a expliqué qu'il est "extrêmement difficile" d'obtenir les 500 signatures nécessaires pour se présenter. "La démocratie est en danger", a-t-elle affirmé.

Christine Boutin, invitée de l'émission les "4V" sur France 2, a affirmé jeudi 19 janvier, qu'il est "extrêmement difficile" d'obtenir les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à la présidentielle. Elle a rappelé qu'elle avait obtenu ses signatures en 2002 et a expliqué qu'aujourd'hui "le système est bloqué" et a accusé "les deux grands partis d'avoir donné des ordres" pour que les élus ne donnent pas leurs signatures.

"La démocratie est en danger", a-t-elle lancé.

Ancienne ministre du logement de Nicolas Sarkozy, Mme Boutin a indiqué à propos du sommet social voulu par le président de la République,qu'il est "dommage qu'il ne l'a pas fait plus tôt" tout en se félicitant que la question du logement ait été abordée.

"Je ne suis pas favorable à la TVA sociale qui va mettre en difficulté les ménages les plus fragiles", a-t-elle indiqué en expliquant que dans son "projet global" elle défendait l'idée d'une "familiarisation de la CSG".

Christine Boutin a redit son opposition au mariage homosexuel, affirmant que "tous les comportements privés n'ont pas à être légitimés".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.