Cet article date de plus de cinq ans.

Christiane Taubira : démission de la ministre de la Justice

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Christiane Taubira : la ministre de la Justice démissionne
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La garde des Sceaux a démissionné ce mercredi 27 janvier en raison d’un "désaccord politique majeur". Elle est remplacée par Jean-Jacques Urvoas.

Coup de tonnerre au gouvernement. Ce mercredi, Christiane Taubira, la garde des Sceaux, a démissionné de son poste. Lors d’un point presse, elle a mis en avant un "désaccord politique majeur", référence directe au projet de déchéance de nationalité. Sur Twitter, la ministre de la Justice a expliqué que "parfois, résister c’est rester, parfois résister c’est partir. Par fidélité à soi, à nous. Pour le dernier mot à l’éthique et au droit."

Une cible privilégiée de la droite et l'extrême droite

François Hollande a donc accepté la démission de celle qui a été la cible d’attaques, parfois violentes et racistes, de la droite et de l’extrême droite, durant les trois ans et demi où elle a été en poste à la chancellerie. Christiane Taubira a quitté son ministère en vélo, comme à son habitude, devant une nuée de caméras. C’est Jean-Jacques Urvoas, proche de Manuel Valls, qui la remplace.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Démission de Christiane Taubira

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.