Cet article date de plus de huit ans.

Budget de l'Elysée : François Hollande moins dépensier que Nicolas Sarkozy

La Cour des comptes a constaté des progrès dans la gestion des services de l'Elysée en 2012, selon son rapport rendu public lundi. La recherche d'économies démarrée par Nicolas Sarkozy a été poursuivie et amplifiée au cours du second semestre par François Hollande. Ce dernier a reversé près de 6 millions d'euros au budget de l'Etat.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Maxppp)

La Cour des comptes a rendu public lundi son rapport sur les comptes et la gestion des services de l'Elysée et a distribué des bons points tout en notant la nécessité d'efforts
supplémentaires.

Didier Migaud, premier président de la Cour,
signe le cinquième rapport de ce type. Ce document concerne toute l'année 2012,
qui a vu l'élection de François Hollande, succédant à Nicolas Sarkozy, pour les
comptes, et la période du 15 mai au 31 décembre 2012 pour l'examen de la
gestion des services de l'Elysée.

Au sujet des comptes, "la Cour
constate que la recherche d'économies a été poursuivie, avec une amplification
au cours du second semestre en raison des mesures prises qui ont permis de
dégager un solde positif de 5,4 millions d'euros
". Un solde qui a pu être reversé au budget de l'Etat, explique le rapport, "ramenant la
dotation budgétaire de la présidence de la République de 108,9 millions d'euros
à 102,9
".

Plus de sondages pour l'Elysée

La réduction des dépenses concerne
plusieurs secteurs. Aucune dépense n'a été effectuée par exemple concernant des
sondages depuis le 15 mai 2012, Hollande ayant décidé de ne plus y recourir. Au
cours des derniers mois de la présidence de Nicolas Sarkozy, l'ancien président
avait pour sa part dépensé 77.381 euros dans ce domaine
, ce que la Cour des comptes n'avait pas
manqué de remarquer dans son précédant rapport.

Pour le budget "dépenses du
personnel", le rapport enregistre une baisse des dépenses de 900.000 euros
en 2012. La Cour explique ce chiffre grâce à la
baisse de 2,8% des effectifs et à la réduction de 30% du traitement du
président Hollande par rapport à celui de Nicolas Sarkozy.
Ce traitement est passé de 19.721 euros net mensuel en décembre 2011 à 13.764 euros en décembre 2012.

Des points à améliorer

Concernant les déplacements présidentiels,
la Cour suggère de faire des économies en utilisant plus souvent le train. 

La Cour des comptes observe aussi qu'une
"remise en ordre" est nécessaire au sujet d'une soixantaine
d'appartements du Palais de l'Alma (quai Branly, VIIe arrondissement de Paris). "Les occupants devraient s'acquitter de loyers prenant en considération
les prix de marché mais limités à un certain pourcentage des ressources du
foyer afin de les rendre supportables aux locataires
", détaille la Cour des
Comptes.

"Cette remise en ordre doit permettre de régler
la situation de personnes dont le maintien dans les lieux ne se justifie
plus."

Le coût de la restauration du Palais de
l'Elysée a été ramené à 4,4 millions d'euros, soit une économie de 1,1 million
par rapport à 2008.

Au sujet du Pavillon de la Lanterne, le
rapport suggère de "régulariser la situation juridique et financière de
cette résidence
", auparavant réservée au Premier ministre et qui a été attribuée
au président de la République, jusqu'au 31 décembre 2012.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.