Béziers : début du couvre-feu des moins de 13 ans

Le couvre-feu pour les enfants de moins de 13 ans entre en vigueur ce dimanche. Le maire, Robert Ménard, proche du Front national, a pris un arrêté municipal, appliqué le jour du premier match des Bleus au Mondial.

(Le couvre-feu annoncé par le maire de Béziers entre en vigueur ce dimanche©Maxppp)

A peine un mois après le deuxième tour des élections municipales, le nouveau maire de Béziers avait annoncé la concrétisation d’une ce ses promesses de campagne, la mise en place d’un couvre-feu pour les enfants de moins de 13 ans. Ils ne devront pas être seuls dans la rue, en fin de soirée.

L’arrêté municipal daté du 25 avril, court du 15 juin au 15 septembre. Il vise les week-ends et les vacances scolaires. Il concerne l’hyper-centre de cette ville de l’Hérault et le quartier populaire de la Devèze. Si elle est appliquée à la lettre, de 23h à 6h, la mesure va coïncider avec le coup de sifflet final du premier match des Bleus au Mondial.

 

Une quinzaine de nationalités cohabitent dans de petits immeubles du quartier de la Devèze. Robert Ménard y a fait de très bons scores aux municipales 2014 et le couvre-feu qui doit entrer en vigueur ce dimanche est bien accueilli. Une habitante apprécie, et donne raison au maire. 

"Un enfant de 13 ans n’a rien à faire dans la rue": une habitante de Béziers
--'--
--'--

Une amende de 38 euros

La police municipale de Béziers n’étant pas encore armée, elle ne peut pas intervenir la nuit. C’est donc la police nationale qui est chargée, dans un premier temps, de faire respecter l’arrêté municipal, au cours de patrouilles fréquentes dans le quartier. L’adjoint à la sécurité  de Béziers, Dominique Garcia, explique le procédé, une fois l’enfant conduit au commissariat.

 

"L’officier de quart procédera aux vérifications auprès des parents qu’il fera venir. Il y  a deux options : la première, il a échappé à la garde de ses parents, ce qui peut arriver. Maintenant s’il est habituel qu’il est dans la rue, je pense que là,  il y a un problème. Il faut intervenir."

 

L’amende pour les parents a été fixée à 38 euros. En cas de récidive, le dossier sera transmis au procureur, pour d’éventuelles poursuites.