Gauche : le doute des électeurs socialistes

À 45 jours du premier tour de l’élection présidentielle, de nombreux électeurs de gauche s’interrogent : vote de conviction ou vote utile ?

Voir la vidéo
FRANCE 2

Benoît Hamon ou Emmanuel Macron ? Les militants et sympathisants socialistes s’interrogent, doivent-ils voter selon leurs convictions ou voter utile pour contrer la montée du Front national ? À Lille (Nord), ces militants hamonistes ont du mal à faire campagne. "Avant au premier tour, on votait selon ses convictions et au second on votait utile. Là, on se pose vraiment la question", explique un passant. D’autres reprochent à Benoît Hamon de ne pas avoir su rassembler la gauche.

Des militants encore incertains

Même des militants socialistes se posent la question : "Personnellement j’hésite entre Hamon et Macron. Le vote utile pour Emmanuel Macron n’est pas exclu", témoigne Antoine Lesieur, président du pôle des jeunes réformateurs au sein du PS. À Bordeaux ce jeudi soir, 9 mars, certains sympathisants de Benoît Hamon sont venus assister au meeting d’Emmanuel Macron pour les aider à faire leur choix.

* Rectificatif : le jeune homme présenté dans ce sujet comme Alexis Vlandas est en fait Antoine Lesieur, qui préside le pôle des jeunes réformateurs au PS.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron à l\'Elysée, en octobre 2012. Il est alors secrétaire général adjoint de la présidence, chef du pôle économie et finances.
Emmanuel Macron à l'Elysée, en octobre 2012. Il est alors secrétaire général adjoint de la présidence, chef du pôle économie et finances. (BERTRAND LANGLOIS / POOL)