Benoist Apparu porte plainte après la diffusion massive de son numéro de portable

Le maire UMP de Châlons-en-Champagne a porté plainte après des centaines d'appels reçus sur son téléphone portable dont le numéro a été divulgué par de fausses pancartes immobilières posées sur des habitations à Reims.

Le maire UMP de Châlons-en-Champagne (Marne), Benoist Apparu, le 15 janvier 2014, à l\'Assemblée nationale.
Le maire UMP de Châlons-en-Champagne (Marne), Benoist Apparu, le 15 janvier 2014, à l'Assemblée nationale. ( MAXPPP)

Le canular ne l'a pas fait rire. Le maire UMP de Châlons-en-Champagne (Marne), Benoist Apparu, a porté plainte après avoir reçu des centaines d'appels sur son téléphone portable dont le numéro a été divulgué par de fausses pancartes immobilières posées sur des habitations à Reims. Le député-maire, qui a depuis changé de numéro, a porté plainte au commissariat de police de Châlons-en-Champagne pour violation de vie privée. 

Près de 200 panneaux de plastique rouges et blancs portant la mention "A vendre", le nom d'une fausse agence immobilière (ChâlonsImmo, selon France 3 Champagne-Ardenne) et le numéro de l'ancien ministre ont été soigneusement fixés dans la nuit de vendredi 18 à samedi 19 avril à des fenêtres ou des balcons d'habitations du centre ville de Reims qui n'étaient pas à céder. Selon le parquet, les policiers de Reims en charge de l'enquête ont, depuis, décroché la plupart des faux panneaux.

"J'ai reçu le premier appel samedi vers 4 heures du matin d'un propriétaire furieux de voir ce panneau 'A vendre' sur sa maison alors qu'évidemment, elle n'était pas en vente. Après, le téléphone n'a pas cessé de sonner, près de 250 appels en tout, a expliqué Benoist Apparu, lundi. Je ne sais pas d'où peut venir cette mauvaise blague, mais elle demande manifestement des moyens et une certaine logistique."