Renoncement de Benjamin Griveaux : questions sur une vidéo

Pour l'heure, aucune enquête n'a été ouverte après la diffusion sur internet des vidéos intimes de Benjamin Griveaux par un Russe qui se présente comme un artiste politique. Beaucoup de questions restent sans réponses.

France 3

Deux vidéos ont fait basculer la campagne des élections municipales à Paris. Benjamin Griveaux abandonne sa course à la mairie après la publication de documents intimes, des échanges de messages et de vidéos à caractère sexuel entre lui et une femme. Des conversations qui auraient commencé en mai 2018 lorsqu'il était porte-parole du gouvernement.

Une vidéo dévoilée sur les réseaux sociaux

Ces publications sont-elles le fruit d'une vengeance amoureuse ou un acte politique pour déstabiliser le candidat de La République en marche ? À l'origine de la révélation de ces documents, un artiste russe réfugié politique, Piotr Pavlenski, spécialiste des performances artistiques extrêmes, comme un jour de 2017 où il met le feu à la façade de la Banque de France. Après avoir consulté Juan Branco, un avocat proche de l’extrême-gauche, l'artiste décide de mettre en ligne les vidéos, un acte politique selon lui. L'avocat de Benjamin Griveaux a annoncé qu'une plainte serait déposée en début de semaine prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat de la République en marche à la mairie de Paris Benjamin Griveaux, lors d\'un débat organisé dans un bar du 12e arrondissement, le 6 novembre 2019. 
Le candidat de la République en marche à la mairie de Paris Benjamin Griveaux, lors d'un débat organisé dans un bar du 12e arrondissement, le 6 novembre 2019.  (ANTONIN BURAT / HANS LUCAS / AFP)