Balkany: information judiciaire pour blanchiment de fraude fiscale

Selon des informations du Monde, le parquet de Paris a ouvert, le 6 décembre, une information judiciaire contre X pour blanchiment de fraude fiscale. Faisant suite à une enquête préliminaire ouverte en novembre, elle viserait directement les époux Balkany, soupçonnés d'avoir dissimulé, depuis de longues années, une partie de leurs avoirs aux services fiscaux. 

(Reuters)

Le 6 novembre dernier, l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales avait été chargé d'enquêter sur le couple Balkany.

Suite à des révélations de Didier Schuller, ancien élu RPR et ex-allié politique de Patrick Balkany, l'OCLCIFF suspectait l'ancien conseiller général des Hauts-de-Seine et sa femme d'avoir dissimulé, depuis de longues années, une partie de leurs avoirs fiscaux. 

"L'affaire Balkany" ne s'est pas arrêtée là. Le journal Le Monde a révélé, ce mardi, que le parquet de Paris avait été jusqu'à ouvrir une information judiciaire contre X pour blanchiment de fraude fiscale. Celle-ci aurait ainsi été ouverte le 6 décembre. 

Un compte en Suisse

Ce sont les révélations de Didier Schuller qui ont ouvert la voie. L'ancien ami de Balkany avait fait part dans l'ouvrage "French Corruption ", signé des journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme, des richesses accumulées par le couple Balkany. Il aurait également remis aux juges des documents attestant de l'existence d'un compte des Balkany en Suisse. 

"On m'a utilisé à l'époque" (Didier Schuller)

Didier Schuller avait lui-même été condamné en 2007 dans l'affaire des HLM des Hauts-de-Seine, alors que Patrick Balkany avait été relaxé. "J'ai payé pour les autres (...) je ne leur ai jamais présenté l'addition ", lâche-t-il notamment dans "French Corruption ".

Le même juge que pour Cahuzac et Karachi

"J'ai découvert il y a quelques mois que l'argent que je croyais avoir récolté pour le parti avait visiblement servi à enrichir quelques barons locaux dont M. Balkany ", avait-il ajouté. 

C'est Renaud Van Ruymbeke qui mène cette information judiciaire. Juge chevronné et reconnu, c'est lui qui avait été désigné pour enquêter sur le blanchiment de fraude fiscale dans l'affaire Cahuzac. C'est également lui qui avait été chargé de l'enquête dans le cadre de l'affaire Karachi. 

►►► A LIRE AUSSI | Portrait de Renaud Van Ruymbeke, un juge poil à gratter