Ayrault recadre Montebourg

Recadré mais pas viré ! Le Premier ministre a rappelé à l'ordre - ce jeudi 11 juillet - son ministre du Redressement Productif qui avait déclaré hier ne pas vouloir fermer la porte au gaz de schiste.

Il y a deux jours, mardi 9 juillet, un Arnaud Montebourg qui se prononce à titre "tout à fait personnel, qui n'engage pas le gouvernement" pour une exploitation écologique du gaz de schiste.

Ce jeudi 11 juillet, un Premier ministre qui - en visite en Roumanie - remonte - sans jamais le citer - les bretelles de son ministre du Redressement Productif : "C'est clair qu'il est exclu d'exploiter des gaz de schiste, aujourd'hui en France (...) Et d'ajouter : Il n'y a qu'une politique du gouvernement...

Il y a un peu plus d'une semaine, le même Jean-Marc Ayrault et le président de la République avaient contraint leur ministre de l'Ecologie à abandonner son poste. Delphine Batho avait alors publiquement jugé "mauvais" le budget 2014 alloué à son ministère. Deux poids deux mesures ? "Je pense qu'il ne sera pas traité comme moi, avait-t-elle ironisé dès ce matin sur l'antenne de France Inter. C'est gros comme le nez au milieu de la figure."

Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, et la ministre de l\'Ecologie, Delphine Batho, en octobre 2012 à Paris.
Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, et la ministre de l'Ecologie, Delphine Batho, en octobre 2012 à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)