Cet article date de plus de neuf ans.

Au lendemain d'une élection marquée par 55% d'abstention, Laurent Fabius s'est déclaré favorable au vote obligatoire

"Il y a deux choses à faire: comptabiliser les votes blancs. Je suis pour, aussi, que l'on rende le vote obligatoire. Le vote n'est pas simplement un droit, c'est un devoir", a estimé le député socialiste sur BFMTV."Le PS n'a pas adopté cette proposition. Il est pour la comptabilisation des votes blancs", a-t-il rappelé.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Laurent Fabius (mai 2010) (AFP/KENZO TRIBOUILLARD)

"Il y a deux choses à faire: comptabiliser les votes blancs. Je suis pour, aussi, que l'on rende le vote obligatoire. Le vote n'est pas simplement un droit, c'est un devoir", a estimé le député socialiste sur BFMTV.

"Le PS n'a pas adopté cette proposition. Il est pour la comptabilisation des votes blancs", a-t-il rappelé.

"Méfiance générale vis-à-vis du système politique", vote pour les seules cantonales et disparition des conseillers généraux dans trois ans -avec l'instauration en 2014 des conseillers territoriaux-, expliquent selon lui la forte abstention .

La participation "se situe à moins de 46%, la plus faible jamais enregistrée pour des élections cantonales", a-t-il souligné.

Vote obligatoire : une proposition prônée par les auteurs du "Président des riches"
L'ancien Premier ministre socialiste rejoint ainsi une proposition avancée notamment par le couple Michel Pinçon-Monique Pinçon Charlot.

Les deux sociologues, auteurs du " Président des riches, enquête sur l'oligarchie", un des essais à succès de l'automne dernier, prônent le vote obligatoire pour rendre le scrutin réellement démocratique, les plus défavorisés s'abstenant largement.

-> Lire aussi :

"Le président des riches", enquête sur l'oligarchie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.