Cet article date de plus de quatre ans.

Soupçons de financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 : Ziad Takieddine mis en examen

L'homme d'affaires franco-libanais a été mis en examen pour "complicité de corruption d'agent public étranger" et pour "complicité de détournements de fonds publics en Libye", a précisé son avocate à l'AFP.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine le 15 novembre 2016 à Paris. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

L'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine a été mis en examen pour "complicité de corruption d'agent public étranger" et pour "complicité de détournements de fonds publics en Libye", mercredi 7 décembre, dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. C'est son avocate, Elise Arfi, qui l'a annoncé à l'AFP.

L'homme d'affaires a été mis en examen après avoir été entendu par le juge d'instruction, après ses révélations à Mediapart où il avait confié avoir remis trois valises contenant 5 millions d'euros d'argent libyen à Nicolas Sarkozy et Claude Guéant, en 2006-2007. "Il est temps qu'on fasse la lumière sur tout, et à la justice de le faire", avait déclaré Ziad Takieddine en arrivant au pôle financier du tribunal de grande instance de Paris.

Les juges disposent de plusieurs témoignages non-étayés d'anciens hauts responsables du régime libyen dans cette affaire. Ils évoquent des flux financiers impliquant des protagonistes liés à l'ancien régime de Kadhafi, qui auraient servi à financer la campagne de Nicolas Sarkozy.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Financement de la campagne 2007 de Sarkozy

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.