Condamnation de Jérôme Cahuzac : un jugement sévère, pour l'exemple

Sophie Neumayer est en direct du Palais de justice de Paris. Elle revient sur la condamnation de Jérôme Cahuzac à trois ans de prison ferme, pour fraude fiscale et blanchiment.

France 3

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac a été condamné ce jeudi 8 décembre, à trois ans de prison ferme et cinq ans d'inéligibilité. Un jugement sévère, car le procureur a considéré qu'il avait brisé un lien entre les Français et l'État. "Le tribunal a pris soin de motiver cette peine pendant plus d'une heure. Le président a condamné une fraude pénale extrêmement grave, destructrice de la confiance des citoyens envers l'État. Il n'a pas mâché ses mots envers l'ancien ministre, l'accusant même d'avoir jeté le discrédit sur les hautes autorités de l'État, lorsqu'il a essayé de justifier certaines de ces sommes par le financement occulte des activités politiques de Michel Rocard, ce que rien n'est venu étayer au fil des audiences", souligne Sophie Neumayer.

L'ancien ministre a fait appel

Jérôme Cahuzac n'ira pas en prison tout de suite, il a dix jours pour faire appel. S'il engage un tel recours, ça lui permettra d'éviter l'incarcération en attendant son second procès. L'ancien ministre a quitté le palais de justice sans dire un mot. Son avocat a annoncé que son client faisait appel de la décision du tribunal.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, le 7 septembre 2016.
L'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, le 7 septembre 2016. (MAXPPP)