"Cahuzac est trop brillant pour qu'on s'en passe à Villeneuve"

Le doute continue de planer sur une éventuelle candidature de l'ex-ministre du Budget dans sa circonscription de Villeneuve-sur-Lot. Notre journaliste a rencontré ses électeurs potentiels. 

Serge et Jean, devant le local qui aurait été loué par des proches de Jérôme Cahuzac pour installer une permanence électorale, à Villeneuve-sur-Lot, le 16 mai 2013.
Serge et Jean, devant le local qui aurait été loué par des proches de Jérôme Cahuzac pour installer une permanence électorale, à Villeneuve-sur-Lot, le 16 mai 2013. (THOMAS BAIETTO / FRANCETV INFO)

"Je constate une forme d'attente ou d'espérance chez certains." C'est par ces mots que l'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, justifiait au Figaro le 7 mai son hésitation à se présenter à l'élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot. Dans les rues de la sous-préfecture du Lot-et-Garonne, les avis sur l'ancien homme fort du département sont en effet partagés. Si certains refusent de parler de son cas ou se disent choqués, d'autres se disent prêts à voter pour lui s'il décide de se présenter. Ils expliquent pourquoi.

Michel, 73 ans, retraité : "Villeneuve doit tout à Jérôme Cahuzac"

Michel, retraité, à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), le 16 mai 2013.
Michel, retraité, à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), le 16 mai 2013. (THOMAS BAIETTO / FRANCETV INFO)

Pour Michel, la question ne se pose même pas. "On ne peut voter que pour lui. Villeneuve doit tout à Jérôme Cahuzac. Quand il est arrivé, il n'y avait rien à part un pont", s'exclame-t-il sous son petit béret noir et ses lunettes fines. Et d'égrener les réalisations de l'ancien ministre, tour à tour député et maire de la commune : le parc François-Mitterrand, la voie verte, le nouveau pôle de santé à 100 millions d'euros qui s'élève sur la route de Fumel.

Ce sympathisant socialiste n'a pas oublié la défaite de son champion en 2002. "Du jour au lendemain, les gens ont voté pour un con de l'UMP. On est resté cinq ans dans le noir", s'emporte-t-il. En veut-il à l'ancien ministre ? "C'est un homme sérieux, à part son petit mensonge. Y'en a d'autres qui mentent", réplique-t-il du tac au tac. Pour lui, aucun doute, Jérôme Cahuzac est le meilleur candidat. "Qui peut parler devant Jérôme ?" s'interroge-t-il.

Serge, 68 ans, ancien rugbyman à Agen :"Il a le droit de se présenter"

Serge, à Villeneuve-sur-Lot, le 16 mai 2013.
Serge, à Villeneuve-sur-Lot, le 16 mai 2013. (THOMAS BAIETTO / FRANCETV INFO)
 Son ami Serge est plus mesuré. "Pour l'instant, attendons de voir s'il se présente", explique-t-il, tout en estimant qu'"il a le droit de se présenter". Pourtant, même s'il ne sait pas s'il voterait encore Cahuzac, il juge qu'"il ne faut pas brûler ce qu'on a adoré". Il met au crédit de Jérôme Cahuzac la "certaine notoriété" qu'il a apportée à la ville. "Dans le département, on était ignoré", argue-t-il.

Jean, 77 ans, ancien surveillant de prison : "Il a menti en public"

Jean, à Villeneuve-sur-Lot, le 16 mai 2013.
Jean, à Villeneuve-sur-Lot, le 16 mai 2013. (THOMAS BAIETTO / FRANCETV INFO)

Jean fait partie des déçus de Jérôme Cahuzac. "J'ai un petit regret parce que jusque-là, j'avais de l'admiration pour lui", confie-t-il, louant ses "qualités et ses valeurs". "Mais il a menti en public, rappelle-t-il. Même au gouvernement. C'est quelque chose de grave." Il se dit également "un peu choqué" par le fait que l'ancien ministre continue de percevoir ses indemnités, comme l'a révélé RMC. Pour autant, il ne sait pas pour qui voter lors du prochain scrutin. "Les autres je ne les connais pas, en aucune façon", justifie-t-il.

Bernard, commerçant, 65 ans : "Il est trop brillant pour qu'on s'en passe à Villeneuve"

Bernard, commerçant dans le centre-ville de Villeneuve, le 16 mai 2005.
Bernard, commerçant dans le centre-ville de Villeneuve, le 16 mai 2005. (THOMAS BAIETTO / FRANCETV INFO)

Commerçant dans le centre-ville de Villeneuve, Bernard considère Jérôme Cahuzac comme un ami. Et lui a déjà pardonné son mensonge et son compte en Suisse. "Je ne lui en veux pas, il a fait une faute, mais il l'a reconnu. Les autres hommes politiques accusés n'ont jamais dit 'je m'excuse'", argumente-t-il. Et puis, "il n'a tué personne, cet argent lui a été donné pour un travail qu'il a effectué. Ce n'est pas suffisant pour remettre en cause notre amitié." Surtout, il estime que l'ancien ministre est le meilleur candidat pour le futur de la circonscription. "C'est le plus compétent pour, demain, monter à Paris et aller chercher des subventions pour Villeneuve-sur-Lot. Les autres candidats n'ont aucune connaissance politique", estime-t-il. Et de louer le carnet d'adresses "énorme" de Jérôme Cahuzac et son bilan. Bref, "il est trop brillant pour qu'on s'en passe à Villeneuve", conclut-il.