Richard Ferrand peut-il rester à la présidence de l'Assemblée?

Depuis sa mise en examen la nuit du 11 septembre, Richard Ferrand est un homme fragilisé. Le président de l'Assemblée nationale résiste grâce au soutien de la majorité. Cette posture est-elle tenable?

FRANCE 3

Il est 00h37 jeudi 12 septembre quand Richard Ferrand sort du Palais de justice de Lille (Nord). Malgré sa mise en examen, il ne démissionnera pas de la présidence de l'Assemblée. Il a pu compter sur le soutien d'Emmanuel Macron."Il est logique que le président de la République lui conserve toute sa confiance. D'abord parce que c'est un homme loyal, droit", détaillait Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement sur Europe 1 jeudi 12 septembre. À l'Assemblée , toute la Macronie soutient le président de l'Assemblée

Une mise en examen synonyme de démission ?

Alors ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand avait du démissionner en 2017 suite à une mise en examen. "Lorsqu'un ministre est mis en examen, il convient qu'il démissionne immédiatement", déclarait le 2 juin 2017 le Premier ministre Édouard Philippe sur RTL. Mais pour la majorité, la situation est différente, puisque contrairement à sa nomination de ministre, il est cette fois-ci élu en qualité de président de l'Assemblée nationale. Cet après-midi, Richard Ferrand a voulu montré qu'il était au travail, en postant les photos d'une réunion à l'Assemblée. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Richard Ferrand se rend à l\'Elysée, à Paris, le 11 mars 2019. 
Richard Ferrand se rend à l'Elysée, à Paris, le 11 mars 2019.  (BERTRAND GUAY / AFP)