Pour Édouard Philippe, Richard Ferrand doit rester au gouvernement

Édouard Philippe, Premier ministre du gouvernement d'Emmanuel Macron, est l'invité du journal de 20 Heures de ce mardi 30 mai. Il réagit notamment aux affaires mettant en cause Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires.

Voir la vidéo

Première épreuve politique pour le gouvernement d'Édouard Philippe. Son ministre Richard Ferrand est mis en cause dans deux affaires au moment même où une loi sur la moralisation de la vie publique est en préparation. Invité ce mardi 30 mai du journal de 20 Heures de France 2, le Premier ministre est très clair sur le sujet. Quand on lui demande si Richard Ferrand peut rester au gouvernement, Édouard Philippe répond : "Oui, après avoir parfaitement compris et avoir parfaitement conscience de l'exaspération des Français, de leur émotion, de leur agacement devant ces mises en cause successives qui leur donnent l'impression que les élus qu'ils désignent ne seraient pas aussi droits que ce qu'ils peuvent attendre". 

"Un ministre mis en examen devrait démissionner"

Édouard Philippe assure néanmoins qu'il s'est fixé des règles très claires comme chef de gouvernement. Parmi elles : "un ministre qui serait mis en examen devrait démissionner", assure-t-il. La deuxième règle qu'il assure faire appliquer à son gouvernement, c'est "d'être exemplaire dans leur attitude de ministre et y compris dans leur vie privée à côté de leur fonction". Cette exemplarité, Édouard Philippe assure qu’il la fera "respecter strictement". Le Premier ministre cherche donc à éteindre la polémique en rassurant sur sa fermeté, mais continue à faire bloc derrière son ministre. 

Le JT
Les autres sujets du JT
 Édouard Philippe, Premier ministre du gouvernement d\'Emmanuel Macron, est l\'invité du journal de 20 Heures de ce mardi 30 mai. Il réagit notamment aux affaires mettant en cause Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires.
Édouard Philippe, Premier ministre du gouvernement d'Emmanuel Macron, est l'invité du journal de 20 Heures de ce mardi 30 mai. Il réagit notamment aux affaires mettant en cause Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires. (FRANCE 2)