Assemblée nationale : Richard Ferrand ne fait pas l’unanimité dans son groupe

Les députés ont fait leur rentrée ce mercredi 12 septembre. Ils ont élu leur nouveau président de l'Assemblée nationale : Richard Ferrand. Les précisions de Danielle Sportiello.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Candidat choisi par la majorité, Richard Ferrand à la présidence de l'Assemblée nationale ne surprend personne. Pourtant, les résultats étaient plutôt serrés. La journaliste Danielle Sportiello revient sur l'élection qui s'est jouée, à 11 voix. "Richard Ferrand n'a pas fait le plein dans son propre camp et il fait 90 voix de moins que François de Rugy l'année dernière. Certains députés ont préféré ne pas se déplacer, estimant sans doute que l'élection était jouée d'avance. D'autres députés de la majorité se sont réfugiés derrière le vote blanc ou nul", poursuit la journaliste.

Un vote qui ne fait pas l'unanimité au sein de La république en marche

"Et puis il y a ceux qui ont préféré voter pour Marc Fesneau, le candidat du groupe Modem, car ils estiment que Richard Ferrand n'incarne pas le renouvellement. Cette éléction sonne donc comme un avertissement pour la bonne cohésion du groupe de la majorité parlementaire et ses alliés", conclut Danielle Sportiello.

Le JT
Les autres sujets du JT
Richard Ferrand lors du Congrès du Parlement, à Versailles (Yvelines), le 9 juillet 2018.
Richard Ferrand lors du Congrès du Parlement, à Versailles (Yvelines), le 9 juillet 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)