Affaire Ferrand classée sans suite : l'Élysée renouvelle sa confiance en son ex-ministre

En duplex depuis le palais de l'Élysée, la journaliste de France 2 Valérie Astruc revient sur l'affaire Ferrand et ses répercussions sur le début de mandat d'Emmanuel Macron.

FRANCE 2

L'affaire Ferrand avait constitué une épine dans le pied d'Emmanuel Macron, alors tout juste élu en mai dernier. Le chef de l'État envisage-t-il de réintégrer Richard Ferrand au sein du gouvernement, alors que l'affaire des Mutuelles de Bretagne a été classée sans suite par la justice ? "Non, pas pour l'instant", fait savoir la journaliste de France 2 Valérie Astruc en direct du palais de l'Élysée. "L'Élysée fait savoir qu'il va rester à la tête du groupe En Marche ! à l'Assemblée, ce que confirme l'intéressé, même si, évidemment, il avait très envie de redevenir ministre", indique-t-elle.

Pas de retour au premier plan

Et d'ajouter : "Pas de remaniement donc, car si Richard Ferrand est juridiquement blanchi, politiquement, il n'est pas suffisamment fort pour revenir en pleine lumière au gouvernement. On se souvient aussi qu'il avait été critiqué au Parlement pour son manque d'implication, mais maintenant que la Justice a tranché, Richard Ferrand annonce qu'il va se consacrer pleinement à l'avenir du pays aux côtés des députés. Et ce soir, le président devrait s'entretenir avec lui au téléphone pour lui fixer une feuille de route. Un soutien renouvelé donc, mais pas un retour au premier plan de la macronie", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président du groupe La République en marche à l\'Assemblée nationale, Richard Ferrand, le 28 juin 2017.
Le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, le 28 juin 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)