Pompili se défend d'avoir été "une victime de Baupin"

L'écologiste, secrétaire d'Etat à la Biodiversité, dit sa "colère" après des "injonctions" en ce sens.

Barbara Pompili, secrétaire d\'Etat à la Biodiversité, le 20 avril 2016 dans la cour de l\'Elysée (Paris).
Barbara Pompili, secrétaire d'Etat à la Biodiversité, le 20 avril 2016 dans la cour de l'Elysée (Paris). (CITIZENSIDE / YANN BOHAC / AFP)

"Je ne suis pas une victime de Denis Baupin", se défend Barbara Pompili. L'écologiste, secrétaire d'Etat à la Biodiversité, a laissé éclater sa "colère", mercredi 18 mai, devant l'Association des journalistes parlementaires. L'une des députées écologistes qui a révélé comportement de harcèlement de Denis Baupin, Isabelle Attard, a en effet affirmé que l'ancienne coprésidente du groupe écologiste à l'Assemblée avait été, elle aussi, harcelée par le député écologiste.

"On m'a demandé, et aussi à Véronique Massonneau [une députée écologiste], de dire que j'avais reçu des SMS, que je m'étais sentie harcelée et agressée", a expliqué Barbara Pompili . Pour avoir refusé, a-t-elle dit, les deux femmes se sont "retrouvées dans une situation d'accusées, soit d'être des victimes qui n'avaient pas conscience d'être victimes, soit dans la position d'être complices d'actes graves. Cela me met en colère ! C'est assez terrible cette injonction à être une victime."

"Tous les jours, je me fais traiter de pute"

De Denis Baupin, "j'ai reçu des SMS, on va dire charmeurs, pendant un certain moment. A partir du moment où j'ai dit 'stop', il s'est excusé platement", a toutefois assuré Barbara Pompili. "Ce genre de choses, ça m'est arrivé souvent", a-t-elle reconnu. La secrétaire d'État a également évoqué les réseaux sociaux, où, dit-elle, "tous les jours, je me fais traiter de pute""On peut considérer qu'il n'y a qu'une personne sur Terre, Denis Baupin, qui mérite l'opprobre, moi je parle d'un système", a-t-elle dénoncé.