Cet article date de plus de huit ans.

A Marseille, l'UMP s'insurge contre les propos de Manuel Valls

En visite à Marseille, Manuel Valls a critiqué l'attitude de plusieurs élus locaux, et notamment de Jean-Claude Gaudin, le maire de la ville. Ce dernier n'a pas tardé à lui répondre, et a dénoncé "l'agressivité" et "l'exercice médiatique" du ministre de l'Intérieur. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
  (Maxppp)

" **Il y a une surenchère notamment de la part des élus (...) il y a des municipales au mois de mars à Marseille comme ailleurs, et i l y a une course à celui qui en fait le plus ".

C'est ce qu'a déclaré Manuel Valls, en visite à Marseille aujourd'hui pour annoncer de nouvelles mesures contre la violence dans la ville. Le ministre de l'Intérieur a été particulièrement dur avec Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille. 

"Marseille est une ville qui a été abandonnée pendant des années, par l'Etat comme par les collectivités territoriales de Marseille, et notamment la municipalité " (Manuel Valls)

"Il a fallu que ce gouvernement se mette en place et que je décide de mettre le paquet sur Marseille (...) pour que Jean-Claude Gaudin décide enfin d'un plan de vidéoprotection pour toute la ville – ça ne concernait que le centre-ville –, décide enfin, progressivement, de mettre en place une police municipale qui n'existait pas ", a déclaré le ministre de l'Intérieur.

Gaudin : un "exercice médiatique"

Jean-Claure Gaudin a immédiatement réagi et s'est déclaré "stupéfait " des propos de Manuel Valls. "L'agressivité du ministre de l'Intérieur et ses nombreuses visites ne peuvent pas faire oublier la faiblesse des effectifs de la police nationale, surtout quand on les compare à ceux d'autres grandes villes de France ", a expliqué le maire de Marseille dans un communiqué (ci-dessous).

[Le communiqué de presse de Jean-Claude Gaudin à propos des propos de Manuel Valls](https://www.youscribe.com/catalogue/tous/actualite-et-debat-de-societe/politique/le-communique-de-presse-de-jean-claude-gaudin-a-propos-des-propos-de-2284952 "Le communiqué de presse de Jean-Claude Gaudin à propos des propos de Manuel Valls") publié par [lucasroxo](https://www.youscribe.com/lucasroxo/) "*La rentrée politique difficile d'un Gouvernement socialiste qui n'a pas réussi à fournir de solution aux Français ne doit pas servir de prétexte aux Ministres pour stigmatiser Marseille* ", a conclu Jean-Claude Gaudin.  Une adjointe à la Mairie fustige les propos de Valls ---------------------------------------------------- Martine Vassal, adjointe UMP au maire de Marseille, a elle aussi réagi aux propos du ministre de l'Intérieur, au micro de France Info. "*A titre personnel j'étais très surprise des propos de M. Valls ce matin, qui défausse tout sur la ville de Marseille* ", a-t-elle expliqué. Elle a également soutenu le bilan de Jean-Claude Gaudin à la mairie de Marseille : "*Depuis que Jean-Claude Gaudin est maire, on a passé le nombre de policiers de 50 à 400, (...) et on a mis en place la vidéosurveillance* ".  "*Ce n'est pas pas parce qu'il y a des primaires socialistes, que le gouvernement pense à 2025, qu'il ne faut pas penser d'abord aux Marseillais. En tout cas, nous, c'est ce que nous faisons* ", a-t-elle conclu.  Jean-François Copé "stupéfait" ------------------------------ Il n'y a pas qu'à Marseille que les déclarations de Manuel Valls ont choqué. Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, [a lui aussi publié un communiqué sur son blog personnel](http://www.jeanfrancoiscope.fr/wordpress/2013/08/propos-tenus-par-le-ministre-de-linterieur-a-lendroit-de-jean-claude-gaudin).  "*Ces propos ne sont pas à la hauteur des responsabilités de Manuel Valls. Ils confirment une inquiétante fébrilité au sommet de l'Etat, alors que la lutte contre la délinquance et les réseaux mafieux relève en premier lieu du ministre de l'Intérieur et implique du sang-froid et de la fermeté* ", peut-on lire dans le communiqué.  "*Au delà du respect minimum dû au maire de la deuxième ville de France, fut-il dans l'opposition, j'appelle solennellement le ministre de l'Intérieur à reprendre ses esprits et à ne pas se défausser de ses responsabilités sur les élus locaux", * a déclaré Jean-François Copé.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.