Cet article date de plus de dix ans.

A la une des hebdos, Cécilia, Carla, Rachida, Nathalie

Hasard ou coïncidence ? La thématique Sarkozy se décline au féminin cette semaine dans la presse hebdomadaire. Bonnes feuilles du livre de Catherine Nay sur Cécilia dans L'Express, Rachida Dati à la une de VSD, NKM en bandeau du Point.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Nathalie Kosciusko-Morizet (23 février 2012) (ERIC FEFERBERG / AFP)

Hasard ou coïncidence ? La thématique Sarkozy se décline au féminin cette semaine dans la presse hebdomadaire. Bonnes feuilles du livre de Catherine Nay sur Cécilia dans L'Express, Rachida Dati à la une de VSD, NKM en bandeau du Point.

Faut-il rajouter un peu de glamour à un président en berne dans les sondages? Trois hebdomadaires titrent peu ou prou sur les icônes passées ou présentes du sarkozysme : les épouses successives Cécilia et Carla, la star de la diversité, Rachida Dati, et l'élégante porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet.

Cécilia

Catherine Nay ouvre le bal dans L'Express. Déjà auteure d'une élogieuse biographie de Nicolas Sarkozy en 2007 ("Un pouvoir nommé désir"), la journaliste sort ces jours-ci "L'Impétueux", bilan côté coeur du quinquennat, dont les bonnes feuilles sont publiées dans L'Express.

Le lecteur y apprendra que l'"irruption du privé dans la sphère publique a pesé lourd dans le divorce entre le président et une partie des Français".

Car, surprise, le 6 mai 2007 (jour de son élection) a été "le jour le plus triste" de la vie du chef de l'Etat. Le jour où il a su que rien ne retiendrait Cécilia.

Rien n'y a fait, poursuit l'essayiste, ni le titre d'épouse du président de la République, ni l'escapade sur le yacht de Bolloré qui fit tant jaser : "Il y avait le bateau blanc , la mer toute bleue, un grand soleil et surtout la gaieté partagée".

Hélas, le somptueux séjour à bord du Paloma ne sauva pas son couple, et commença à faire douter quelques Français du sens des convenances, ou des réalités du président fraîchement élu..

16 mai 2005 : Cécilia Sarkozy le jour de l'investiture à l'Elysée, avec son fils Louis (THOMAS COEX / AFP)

Carla ...

La seconde épouse sauvera-t-elle les meubles? Pas sûr, répond L'Express,qui se demande si cette première dame n''est pas "un peu trop glamour", à l'heure où le président veut enfiler la tenue du candidat du peuple.

Elle ne sera donc présente dans sa campagne qu'"en mode mineur". La raison ? Si les sondages créditent l'ancienne mannequin d'une popularité intacte, elle confiait à Match : "chaque fois que j'apparais à ses côtés, il perd trois points".

Carla Sarkozy à Marseille (19 février 2012) (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Rachida ...

Faute de pouvoir compter sur les épouses, revoilà les politiques...et Rachida Dati, qui fait la une de VSD.

Mal vue à l'UMP, la scandaleuse en talons hauts réapparaît le 23 février aux côtés de Nicolas Sarkozy, au meeting de Lille.

"J'ai besoin d'elle c'est tout", a tranché il y a une quinzaine de jours le président", écrit VSD.

Tant pis pour ceux qui avaient parié sur une sortie de route. Nicolas Sarkozy ne peut se passer de sa plus flamboyante icône de la diversité. Elle attire les sunlights plus que n'a jamais su le faire Salima Saa, un moment pressentie pour le rôle.

Rachida Dati au meeting de l'UMP à Lille (23 février 2012) (AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE)


Nathalie...

Sous la signature d'Anna Cabana, Le Point consacre un long papier à Nathalie Kosciusko-Morizet, "belle, bien née, bien élevée, surannée, parfois surréelle, toujours féminine, polytechnicienne, lettrée, déjantée, originale..."

Et s'interroge : comment s'y est elle prise, cette fille d'aristocrate, pour décrocher ce porte-parolat tant convoité ?

"Elle l'a envoûté", veut croire un visiteur de Sarkozy, cité par l'hebdomadaire. Une arme si exquisement féminine...qui cache quelques ambitions : "si Sarkozy est réélu, ce qu'elle veut, et tout de suite, c'est Matignon !" confie au Point un de ses amis.

On ignore si ce carré de dames - moins Cécilia - est une main gagnante. Mais Nicolas Sarkozy a dû noter qu'à 1 point près, il est crédité d'un très léger meilleur score d'intentions de vote chez les femmes que chez les hommes (45% contre 44% au second tour, selon Paris Match). De quoi cultiver le côté féminin de la force ?

Nathalie Kosciusko-Morizet (23 février 2012) (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.