Cet article date de plus de neuf ans.

A La Réunion, François Hollande évoque "l'ardoise magique" du "mauvais élève" Sarkozy

A La Réunion, François Hollande a estimé que le chef de l'Etat, candidat à sa réélection, tentait d'effacer son bilan comme les "mauvais" élèves faisaient disparaître autrefois leurs brouillons des "ardoises magiques".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
François Hollande à La Réunion (1er avril 2012) (FRED DUFOUR / AFP)

A La Réunion, François Hollande a estimé que le chef de l'Etat, candidat à sa réélection, tentait d'effacer son bilan comme les "mauvais" élèves faisaient disparaître autrefois leurs brouillons des "ardoises magiques".

En tournée à l'île de La Réunion, le candidat PS à la présidentielle François Hollande a déclaré dimanche que Nicolas Sarkozy lui faisait "penser à ces écoliers à qui, au moins dans leur génération, on avait attribué une ardoise magique."

"Vous vous rappelez les ardoises magiques? a-t-il continué. C'était une ardoise où les mauvais élèves faisaient leur brouillon (...) Quand ils avaient échoué, au bout de quelques minutes, de quelques heures, ils effaçaient", a lancé M. Hollande lors d'un meeting à Saint-Joseph devant 3.500 personnes enthousiastes, sous un vaste chapiteau.

"Lui, c'est pareil. Il a griffonné, il a brouillonné, il a crayonné pendant cinq ans et là, il voudrait tirer un trait, tirer l'ardoise", a-t-il affirmé.

"La magie n'opère plus"

"C'est trop facile! La magie n'opère plus! Chacun a bien vu le truc", a-t-il poursuivi sous les hourras dans la ville du député-maire PS Patrick Lebreton.

"Il n'est responsable de rien et pense que c'est toujours les prédécesseurs (...). La magie ne peut pas opérer, en revanche l'ardoise, elle est là, on a hérité!", s'est-il exclamé sous les ovations.

"L'ardoise, c'est un chômage record"

"L'ardoise, c'est un chômage record", un "pouvoir achat amputé par des prélèvements et des taxes", des "inégalités, "l'école de la République abîmée, l'hôpital public sacrifié", "la jeunesse abandonnée".

"Eh bien, avec cette ardoise-là, nous allons construire une nouvelle maison", a lancé le député de Corrèze.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.