Cet article date de plus de six ans.

50 milliards : vers un geste sur les petites retraites

François Hollande veut les "préserver" et Michel Sapin, le ministre des Finances et des Comptes publics assure qu'un geste est non seulement "nécessaire" mais aussi "possible". Pas sûr que cette avancée suffise à calmer la colère des députés frondeurs.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Maxppp)

Depuis hier et les annonces de François Hollande et Michel Sapin, on avait compris que le gouvernement était enclin à faire un geste pour les petites retraites comme le réclament notamment les députés socialistes frondeurs. Ce jeudi midi, Manuel Valls a confirmé une prochaine "mesure forte" pour les retraités modestes. Le Premier ministre a fait cette déclaration à l'occasion d'une visite d'usine dans l'Eure-et-Loir. Il a par ailleurs précisé être "très attentif à l'attente des classes moyennes et des salariés modestes". 

"Les retraités, je les ai entendus" 

Hier mercredi, c'est François Hollande qui avait ouvert la porte à un geste sur le dossier lors de son déplacement à Carmaux, sur les terres de Jean Jaurès . "Les retraités,  je les ai entendus. Ils ont cotisé toute leur
vie, parfois très longtemps. Alors les petites retraites devront être préservées
par rapport à l'effort qui est demandé
" a affirmé le président de la
République. Mais François Hollande
n'était pas entré dans le détail renvoyant au gouvernement qui "discute avec
le Parlement
" la responsabilité de "fixer le bon niveau, jusqu'où il
est possible d'aller".

Dans le projet tel qu'il a été présenté au Conseil des
ministres, les retraites ne doivent en principe pas être
revalorisées avant octobre 2015.

"Oui, cette question
est sur la table.
Nous
travaillons sur le sujet
" a admis Michel Sapin, le ministre des Finances
et des Comptes publics qui donnait ce mercredi une conférence de presse. Avant
de s'interroger : "Qu'est-ce qu'une petite retraite, jusqu'à quel niveau,
suivant quel mécanisme?
".

"Je pense que c'est nécessaire, je pense que c'est possible."

Ce jeudi matin sur France Info il a été un peu plus précis : "Quand vous êtes à 800-900 euros de retraite, ce n'est quand même
pas beaucoup. Est-ce qu'on doit essayer de faire un geste pour que ces petites
retraites puissent augmenter au cours de l'année qui vient, je pense que c'est
nécessaire, je pense que c'est possible.
" Mails il a été inflexible sur le point d'indice des fonctionnaires.

En attendant davantage de précisions, les députés socialistes frondeurs restent mobilisés. Ils veulent aussi que le gouvernement lâche aussi du lest sur les prestations sociales et sur le point d'indice des fonctionnaires gelés par le plan Valls.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.